image_pdfimage_print

Le Gault&Millau a récompensé, ce 19 février, la région Nord lors de son Tour de France 2018. C’est dans les Hauts de France à la Distillerie Claeyssens que le guide a distingué les lauréats. Comme chaque année, les équipes du Gault&Millau sillonnent la France pour remettre des trophées. La région Nord est la toute première étape du Gault&Millau Tour.

Marie-Laure Jarry – Gault&Millau, Simon Pagès – Gabbro, Ismail Guerre-Genton – L’Empreinte, Kazuyuki Tanaka – Racine, Florent Ladeyn – Auberge du Vert Mont, Côme de Chérisey – Gault&Millau, Marc Esquerré – Gault&Millau, Stéphane Barq – Le Comptoir à Huitre, Guillaume Guibet – Le Verbois, Arthur Renan – Cosy Lunch / Photo Marine Isidor

La région Nord, la première étape du Gault&Millau Tour 2018

Gault&Millau, dénicheur de talents et initiateur de tendances, débute son Tour de France 2018 en faisant étape, le lundi 19 février, en région Nord, à la Distillerie Claeyssens. Toutes les générations sont représentées lors de ces étapes du Gault&Millau Tour qui mettent en avant chefs, produits et savoir-faire régionaux. Ces événements rassemblent toute la profession pour une fête de la gastronomie en région.

 » Gault&Millau goûte, partage et fait connaître. Avec le Gault&Millau Tour, nous nous déplaçons à la rencontre des chefs que nous avons découverts, pour les honorer. C’est un moment convivial qui rassemble la profession, favorise la transmission. Les cooking démos au cours
desquelles se succèdent Chefs aînés et les Jeunes Talents favorisent le partage du savoirfaire. Le Gault&Millau Tour, c’est aussi des Trophées régionaux pour consacrer, encourager et impulser… »
, raconte Côme de Chérisey, Directeur général et directeur de la rédaction de Gault&Millau.

Côme de Chérisey, Directeur général et directeur de la rédaction de Gault&Millau.

Le Gault&Millau Tour 

Le Gault&Millau Tour met à l’honneur chaque année six régions françaises. L’objectif est de récompenser les chefs les plus talentueux de leur région, de braquer les projecteurs sur leurs établissements en valorisant leur cuisine (Gault&Millau d’Or, Grands de Demain, Jeunes Talents, Espoirs, Innovation, Pâtissier, POP), le service (Sommelier, Accueil en salle et Jeune Talent service en salle), et le savoir-faire (Tradition d’aujourd’hui et Transmission).
De 10h à 15h, les chefs-lauréats réaliseront des démonstrations culinaires. Un cocktail déjeunatoire réalisé par Benjamin Bajeux (Balsamique) et ses équipes est proposé aux invités.
Depuis 2013, le Gault&Millau Tour accueille également à cette occasion, les métiers de bouche et les responsables du tourisme et de l’oenotourisme.


Marc Esquerré, rédacteur en chef du guide national Gault&Millau présente le prestigieux palmarès 2018 de la région Nord :

Gault&Millau d’OR – Florent Ladeyn – Auberge du Vert Mont – Côme de Chérisey – Gault&Millau / Photo Marine Isidor

Le palmarès gourmand de la région Nord 

Deux ans après sa dernière édition dans la région (c’était au Westminster, au Touquet), le Gault&Millau Tour fait à nouveau étape dans les Hauts de France pour ouvrir sa saison 2018. Cette année, la variété de notre palmarès traduit parfaitement le dynamisme de cette grande région (que nous avons étendue pour l’occasion à la Haute-Normandie et à la Champagne), récompensant à la fois des maisons bien établies (comme le Meurin ou la Flamiche) comme les représentantes de la nouvelle génération (Gabbro, Rozo…).

Jeune Talent dans notre édition 2013 avant de crever l’écran de Top Chef sur M6, Florent Ladeyn est aujourd’hui l’un des chefs les plus excitants au nord de la Loire. Il reçoit le Gault&Millau d’Or pour la cuisine signée et locavore qu’il propose au Vert Mont, l’auberge familiale.

Kazuyuki Tanaka n’a ouvert Racine, à Reims, qu’en 2015 (après une solide formation chez Gill, Marcon et aux Crayères) mais il est déjà Grand de Demain. Avec Marine, il dirige aujourd’hui une table à l’élégance racée, à l’image de sa cuisine.

C’est l’une des nouvelles coqueluches de la banlieue lilloise : Ismail Guerre-Genton, solidement épaulé par Inès, a su convaincre la difficile clientèle de Lambersart en quelques mois à peine. Nous lui remettons le trophée Jeune Talent.

Impossible de ne pas parler de la révélation lilloise de ces dernières semaines : Diego Delbecq et Camille Pailleau, du restaurant Rozó à Lille, reçoivent eux-aussi le trophée Jeune Talent pour leur cuisine moderne et soignée.

Dans le relais de chasse familial, au cœur de l’Oise, Guillaume Guibet a repris le flambeau avec envie et surtout beaucoup d’idées. Nous lui remettons le trophée Espoir, pour ses élégantes assiettes et son sens du produit.

La Liégeoise des Delpierre, père et fils, demeure l’une de nos adresses préférées sur les côtes de la Manche. Cette belle cuisine iodée profite d’une cave d’excellent niveau, commentée avec passion par Valéry Deceuninck, à qui nous remettons le trophée Sommelier.

La Grignotière, à Raismes, c’est la valeur sûre, la table d’où il est impossible de ressortir déçu. A sa tête, un jeune couple que l’on récompense en remettant le trophée Tradition d’Aujourd’hui à Pascal Coulon.

Marc Meurin n’est pas homme à braquer tous les projecteurs sur sa personne. Dans les cuisines de son restaurant, chacun a un rôle à jouer, et Ludovic Soufflet, à qui nous remettons le trophée Pâtissier, n’est évidemment pas étranger aux quatre toques qu’arbore le château de Busnes depuis des années.

Marie-Laure Jarry – Rougié, Eric Bertrand – Rougié, Diego Delbecq – Rozo, Ismail Guerre Genton – L’Empreinte, Côme de Cherisey – Gault&Millau, Marc Esquerré – Gault&Millau / Photo Marine Isidor

Un repas chez Florent Ladeyn, c’est une expérience à part entière. De belles assiettes bien sûr, mais surtout de la bonne humeur, des sourires, une générosité de tous les instants qui méritent bien notre trophée Accueil.

Son Comptoir à Huîtres, installé sur les docks de Dieppe, est l’un des rares restaurants normands où l’on va directement à l’essentiel. Chez Stéphane Barcq, à qui nous remettons le trophée Cuisine de la Mer, tout ce qui sort de l’eau est traité avec les plus grands égards.

Les grandes maisons ne meurent jamais ? La Flamiche, portée au plus haut par Marie-Christine Borck-Klopp, prolonge notre plaisir sous le commandement d’Eric Gachignard, qui travailla longtemps avec « Madame », avant de rester seul aux commandes. Nous lui remettons le trophée des Techniques d’Excellence.

Ludovic Colpart et son épouse Delphine ont repris avec brio l’ancienne demeure d’Alain Blot et ont su maintenir l’Auberge du Pont de Rethondes parmi les maisons qui comptent en Picardie. Nous remettons à Ludovic le trophée Transmission.

Frédéric Barette est un cuisinier moderne à l’école traditionnelle française. Il travaille de beaux produits qu’il met en scène dans une cuisine très personnelle qui lui vaut le trophée de l’Innovation.

Arthur Renan est encore jeune dans le métier mais déjà prometteur. Il a mis à contribution toute sa famille pour créer son Cosy Lunch qui reçoit le trophée POP pour sa cuisine maison simple et accessible.

Comme tous les grands chefs, Alexandre Gauthier sait s’entourer. Sa brigade est heureuse de participer à l’aventure de la Grenouillère et l’équipe de salle, sous la direction de Pascal Garnier, mérite nos louanges, dont hérite Jérémie Moreira, à qui nous remettons le trophée Jeune Talent Service en Salle.

Avec quelques autres joyeux trublions, Simon Pagès (bien épaulé par son acolyte Matthieu Durand) porte haut les couleurs de l’agglomération lilloise. Nous lui remettons le trophée Naturalité, notamment pour sa mise en valeur de la pêche ou de la volaille locales.

Les titres attribués aux maisons distinguées lors de ce Gault&Millau Tour seront mentionnés dans l’édition France du guide Gault&Millau.