image_pdfimage_print

Adresse emblématique depuis plus de 70 ans, le 48 rue Saint-Georges fait une nouvelle fois parler de lui avec le restaurateur Hugues Barretieri qui reprend le flambeau.

« Chez Delphine » fait partie de ces institutions parisiennes qui ont vu passer des générations. Des routards de passage à Jean-Paul Gauthier, adepte de la grande prêtresse Olympe Versini, tout le monde passe par le 48. Aujourd’hui, cette adresse de toute une époque revient sur le devant de la scène avec une cuisine raffinée, emprunte des plus grands restaurants pour le plaisir de tous.

Focus sur quelques recettes hivernales.

Un peu d’histoire …

Le restaurant le moins cher du monde -dixit le Livre Guinness des records- se trouve à Paris. On est en 1949, Madame Miguel rayonne. Vieux bistrot, menu à 5 francs, pas de carte. Il vous sera proposé un repas complet qu’accompagnera un quart de vin rouge. Casa Miguel sise au 48 de la rue Saint-Georges tout près de l’église Notre-Dame-de-Lorette dans le 9e arrondissement de Paris. Quarante and plus tard, Maria Miguel ne veut pas vendre. Elle lègue l’affaire à son petit-fils. Les années passent et Casa Miguel devient Casa Olympe, le restaurant du tout Paris où tout le monde se déplace, où il faut voir et être vu ! Olympe Versini faisait partie des cuisinières les plus en vogue des années 1970.

Première femme étoilée, on la voyait partout : à la télévision, dans les magazines ou bien chaque jour à la radio sur France Inter. Elle épatait la galerie avec son franc-parler, son naturel, sa simplicité et son rire. Son livre, La Cuisine d’Olympe, fait d’ailleurs partie des vrais bons livres de cuisine.

Aujourd’hui, Hugues Barretieri reprend le flambeau. Typologie du vieux petit bistrot parisien à l’ancienne, Chez Delphine a conservé son charme d’antan : sol en biseau, bar caché derrière le mur, cuisine d’époque… cette petite échoppe de 40m2 reprend du service et accueille chaque jour, une clientèle de quartier, riverains comme hommes d’affaire. Au menu, du goût, de la fraîcheur, et du naturel.

« Et puis, j’ai voulu une ambiance douce, enveloppante pour partager cette cuisine chaleureuse. Pour moi, l’une ne va pas sans l’autre. » Hugues Barretieri

Hugues Barretieri vous accueille du lundi au samedi, midi et soir, pour vous faire redécouvrir cette petite adresse chargée d’histoire où l’on vient savourer de copieuses assiettes. Salade de choux kale, homard vinaigrette aux agrumes, carpaccio de bar servit tiède, moutarde à l’ancienne, faux filet maturé 45 jours « Normand », tartare de bœuf d’Aloyau au couteau, surf and turf, mayonnaise du whiskey, homard, sucrine, charlotte au chocolat blanc, fraises, menthe, basilic.

Une nouvelle aventure… à partager avec vous et sans modération ! A cette occasion, focus sur trois recettes d’hiver que l’on retrouve Chez Delphine. Une nouvelle aventure à partager sans modération !

Terrine de foie gras au Cognas et piment d’Espelette

Ingrédients :

– 3 blocs de foie gras (600 gr/lobe)

– 1 tasse à café de Cognac

– 1 cac de sucre

– 1 cac de sel

– 1⁄2 cac de poivre

– 1⁄2 cac de piment d’Espelette

Étapes :

– Dénerver les lobes, ajouter tous les ingrédients à la marinade pendant 24 heures

– Mouler les lobes en terrine et mettre à cuire au four 140 degrés pendant 30 minutes

– Mettre la terrine sous presse pour éliminer la graisse jusqu’à refroidissement

– Démouler, filmer, réserver au frigo

Chez Delphine

48 rue Saint-Georges

75009 Paris

01 42 81 35 94

Ouvert du lundi au samedi 12h00 – 14h30 et 19h00 – 22h30