Le Village forestier, Nutchel Alsace ouvre ses portes

Nutchel Alsace, un village forestier de 37 cabanes en bois, a ouvert ses portes à Plaine dans la Vallée de la Bruche depuis le 22 octobre 2021.Déployé sur 7 hectares, ce domaine situé à la lisière de la forêt domaniale du Donon est avant tout une adresse de reconnexion.
Nutchel s’apparente à l’anglicisme « petite coquille de noix », à l’instar d’un cocon naturel, l’expérience crée une parenthèse régénératrice. Il s’agit d’une expérience dans lequel l’homme est plongé au cœur de la nature. Le domaine Nutchel Alsace se déploie au cœur de la forêt du Donon, dès les premières secondes, les poumons du visiteur se remplissent de l’air du piémont vosgien. Tout autour, de belles cabanes en bois aux lignes épurées et aux tons bruts et naturels.
Nutchel Alsace ©DR
Les cabanes peuvent héberger 2, 4 ou 6 voyageurs avec des superficies allant jusqu’à 35 m2. Pour davantage de délassement, certaines sont agrémentées de bains nordiques. La configuration inédite de certaines d’entre elles invite à prendre de la hauteur, de quoi s’ancrer encore plus intensément dans la beauté des lieux.
Toutes font la part-belle au panorama vosgien, s’ouvrant en toute saison, grâce à de généreuses baies vitrées sur la forêt environnante. Les fondateurs de Nutchel ont placé chaque cabane en tenant compte de la topologie du terrain. Guidé par la notion de « simplicité », l’intérieur des cabanes est essentiellement composé d’éléments bruts, naturels, ou recyclés, et le mobilier est entièrement fabriqué sur mesure.
Nutchel Alsace ©DR

Porter une nouvelle version du tourisme

Il y a 6 mois encore, 60 bungalows en brique et béton siégeaient, collés les uns aux autres. 37 cabanes en bois isolées ont aujourd’hui pris place.

Le village forestier alsacien renaît d’une friche touristique qui comprenait 60 bungalows désaffectés vieux de 50 ans. L’entreprise adopte une démarche environnementale forte : La « désartificialisation » du lieu apporte un second souffle et lui rend son caractère primitif.

Branchement sur le réseau de canalisation originel, réutilisation de 3.000 tonnes de matériaux présents, retraitement de 61 tonnes d’amiante, reboisement massif avec la plantation de 3.700 arbres (érables, charmes, noisetiers) ont rythmé les 6 mois précédents l’ouverture. Le résultat est à la mesure des ambitions : les cabanes, construites sans fondation et meublées grâce à des éléments recyclés, se fondent dans un décor renaturé et prometteur.

Si nous devons partir dans 30 ans, nous prendrons nos cabanes et cabanes et nous laisserons une forêt. Clémence Rousseau-Dumarcet, co-fondatrice engagée

vidéo Alsace à venir

3.5 millions d’euros ont été investis pour cette réhabilitation grandeur nature. Ici, le désir d’œuvrer au juste équilibre entre empreinte humaine et respect de l’environnement, afin d’offrir aux hôtes l’expérience d’un tourisme responsable, est bien réel !La contribution environnementale du visiteur est tangible : 15 % de chaque réservation, finance la renaturation du lieu.

A l’origine de ce projet, Clémence Rousseau Dumarcet est accompagné d’Annelou Berkers, Directrice Nutchel Alsace et de Bernard Van Laethem, Co-fondateur et CFO.

nutchel.fr
Crédit photos : DR et Nils Bronner

Clémence Rousseau Dumarcet, d’Annelou Berkers et de Bernard Van Laethem
Plan Nutchel Alsace