Concours inter-écoles les « Toqués de Janzé » : Le Palmarès 2019

Plus de 6 000 visiteurs ont arpenté la Place des Lices à Rennes (35) les 15 et 16 décembre derniers lors de la 8ème édition des « Toqués de Janzé ». Au cœur de ce rendez-vous rennais, le Concours inter-écoles où quatre duos de cuisiniers et de serveurs, représentant des établissements hôteliers du territoire, se sont affrontés en public.
Depuis sa création, ce challenge culinaire a pour ambition d’encourager et de mettre en avant les métiers de cuisiniers et de serveurs qui valorisent au quotidien l’art de la gastronomie française et ses produits.

Les Toqués de Janzé – Concours 2019

« Notre plus grande fierté a été de voir la complicité partagée entre les chefs, les éleveurs et les visiteurs, petits et grands. Les voir tous repartir avec le sourire et parfois même revenir, souligne que notre grande famille de Janzé à de belles valeurs à partager ! », confie Jean-Yves SOURDRIL, éleveurs de volailles de Janzé et président de l’Association du Poulet de Janzé.


Lauréats de la 8ème édition du Concours inter-écoles « Les Toqués de Janzé » 
:

  • Le duo « Toqué de Janzé » est celui de l’école Ferrandi PARIS :
    Guillaume HEURTIN (cuisine) et Baptiste LE FALHER (salle).
  • Le Trophée du meilleur Cuisinier :
    Manon FIALA du lycée hôtelier Sainte Thérèse de La Guerche-de-Bretagne.
  • Le Trophée du meilleur Serveur :
    Baptiste LE FALHER de l’école Ferrandi PARIS.

Baptiste Le Falher de l’école Ferrandi Paris – Epreuve Service

Les épreuves Cuisine et Service :

Les candidats en cuisine avaient 3h30 pour magnifier un chapon fermier de Janzé* en réalisant une entrée et un plat pour 8 personnes. L’entrée consistait à faire des ravioles de cette volaille et le plat devait sublimer des filets farcis, le tout accompagné de garnitures sur le principe des pommes moulées « Élysée ». Un clin d’œil au Chef du Palais de l’Elysée, Guillaume Gomez. Côté salle, les candidats avaient pour challenge de dresser une table festive mais aussi de présenter, découper, servir et argumenter autour d’un accord mets et boissons, les recettes de leur binome. Différents ateliers étaient également mis en place pour apprécier les qualités des finalistes à l’art du service à la française.

Manon FIALA du Lycée Hôtelier Sainte Thérèse de La Guerche-de-Bretagne – Trophée du « Meilleur Cuisinier »

Présidé depuis son éclosion par Pierre Caillet, Meilleur Ouvrier de France et chef étoilé du restaurant Le Bec au Cauchois à Valmont (Normandie), ce concours inter-écoles c’est aussi le rendez-vous de grands Toqués avec cette année encore, des Chefs et Directeurs de restaurant à nouveau réunis autour des 4 duos finaliste parés pour sublimer le chapon fermier de Janzé. Un challenge culinaire aux valeurs de la coopération et de la transmission à la française. Côté cuisine, nous retrouvions Fabrice Prochasson et Virginie Basselot, Meilleurs Ouvriers de France, Jean-Marc Mompach, Président de l’Académie Nationale de Cuisine, Guillaume Pape, finaliste Top Chef 2019 et Chef à l’Embrun (Brest), Sebastien Formal, Chef et auteur du livre « Le cuisinier à vélo », Matthieu Garrel, breton et Chef au Bélisaire (Paris), Fréderic Jaunault, Meilleur Ouvrier de France Primeur et Florian Michel, Cuisinier de la République Française.

En salle, nous pouvions croiser Fréderic Kaiser et Thomas Fefin, Meilleurs Ouvriers de France, Stéphane Guénaud, Argentier du Palais de l’Elysée, Guillaume Robert, Directeur de restaurant à la Table de Balthazar à Rennes, Claire De Sagazan du Restaurant des copains Pierre Eon à Rennes, Marlène Breton, Directrice de restaurant à l’Embrun à Brest et Mickaël Collet, Directeur de Restaurant du Château d’Apigné au Rheu.

*Chapon fermier de Janzé. Une volaille festive fermière Label Rouge, la seule en France à être finie avec du lait entier et frais.

Les Toqués de Janzé
https://www.lestoquesdejanze.fr

 

 




8ème Edition des Toqués de Janzé : Concours Inter-Ecoles

Cet événement, orchestré par les 170 producteurs de volailles fermières de Janzé, est le point de rencontre de gourmets et de gourmands. Cette huitième édition, qui se tiendra Place des Lices, à Rennes (35), les 15 et 16 décembre 2019, réunit chefs, maîtres, producteurs, consommateurs et écoles pour 2 jours de fête autour d’ateliers appétissants et de jeux renversants. Un concours « Inter-Ecoles », présidé par le Chef étoilé et Meilleur Ouvrier de France Pierre Caillet, du restaurant Le Bec au Cauchois à Valmont (76), est également organisé tous les ans. 8 candidats, sélectionnés sur dossier, s’affrontent en public et défendent leur établissement en duo. Un jury d’experts, les accompagne durant toute la durée de l’épreuve afin de les départager en cuisine et en service. 

 

Au cœur de ce rendez-vous rennais, le concours inter-écoles où quatre duos de cuisiniers et de serveurs, représentant des établissements hôteliers du territoire, s’affronteront en finale en public à Rennes.
Depuis sa création, ce challenge culinaire a pour ambition d’encourager et de mettre en avant les métiers de cuisiniers et de serveurs qui valorisent au quotidien l’art de la gastronomie française et ses produits.

4 duos de complicité pour triompher en public

Sélectionnés sur dossier, les quatre duos finalistes sont conviés à participer à la finale en public à la Halle Martenot, Place des Lices à Rennes le 16 décembre prochain à l’occasion du rendez-vous des Toqués de Janzé.

Lors de cette finale, les candidats en cuisine devront réaliser une recette salée, imposée par le Président du jury, Pierre Caillet*, autour du chapon fermier de Janzé. Quant au candidat en salle, il aura pour challenge de dresser une table festive mais aussi de présenter, découper, servir et argumenter autour d’un accord mets et boissons, la recette de son partenaire. Différents ateliers seront également mis en place pour apprécier les qualités des finalistes à l’art du service.

4 duos finalistes des Toqués de Janzé :

  • Maxime NEVEUX (cuisine) et Matt BRUNET (service) du Lycée des métiers Vauban de AUXERRE
  • Guillaume HEURTIN (cuisine) et Baptiste LE FALHER (service) de l’école Ferrandi de Paris
  • Arthur ROBERT (cuisine) et Léa JANVIER (service) du Lycée hôtelier Saint Thérèse de la Guerche de Bretagne
  • Erika GUICQUELLO (cuisine) et Dann JOURDAIN (service) du Lycée Jean Guéhenno de VANNES

Pierre Caillet, Président du jury depuis la création du concours

*Pierre Caillet, Meilleur Ouvrier de France et chef étoilé du restaurant Le Bec au Cauchois à Valmont en Normandie, est de nouveau le Président de cette 8ème édition. À nos côtés depuis l’éclosion du concours en 2012, il est le garant de la transmission de l’excellence auprès des jeunes. Entouré de ses confrères, Chefs et Maîtres, Pierre Caillet fera ainsi rythmer ce concours aux valeurs de la coopération et de la transmission.

Pierre Caillet sera, pour cette nouvelle édition, épaulé de nombreux Chefs, Maîtres de restauration, passionnés du goût et du partage, reconnus dans ces professions; Fabrice Prochasson, Thomas Fefin, Frédéric Kaiser également Meilleurs Ouvriers de France. On pourra aussi y croiser, Guillaume Pape, finaliste de Top Chef 2019, Stéphane Guénaud, Argentier du Palais de l’Elysée mais aussi Loïc Ballet, chroniqueur culinaire sur France Télévision…

Les Toqués de Janzé
https://www.lestoquesdejanze.fr

15 et 16 décembre 2019
Place des Lices, 35000 Rennes
Entrée Libre
Dimanche 11h-19h
Lundi 9h-19h




Un apprenti tourangeau remporte le concours national Cité Toquée

Lundi 16 avril 2018 se déroulait le concours national Cité Toquée organisé par la Jeune Chambre Economique de Tours (37) au CFA de Tours. C’est Guillaume Obligis, apprenti au CFA de Tours, qui a remporté le prix d’honneur du jury et le premier prix.

Didier Edon, Guillaume Obligis et Pierre Caillet ©Clémentine Chauveau

Cette première édition du concours Cité Toquée a été initiée par l’un des membres de l’association « Jeune Chambre Economique de Tours » depuis 2014, Ludovick Papillon, restaurateur à Chenonceaux (37)
« L’idée première? Valoriser le travail de nos producteurs locaux, et la formation des jeunes apprentis » explique Ludovick Papillon.

L’équipe de la Jeune Chambre Economique de Tours avec Pierre Caillet ©Clémentine Chauveau

Pour mettre en lumière ce projet, l’association a sollicité des chefs renommés, dont le président de jury Pierre Caillet (restaurant 1* Michelin Le Bec au Cauchois en Normandie), qui a fait ses classes au lycée hôtelier du Touquet (62) avec Ludovick Papillon.

LES MEMBRES DU JURY
Pierre Caillet – Président du Jury – 
Chef Etoilé, Meilleur Ouvrier de France et élu “Toque de l’année 2018”
Didier Edon – Chef 1* Michelin “Domaine des Hautes Roches” – Rochecorbon (37)
Christophe Hay – Chef 1* Michelin “La maison d’à Côté” – Montlivault (41)

Gilles Hémart – Chef “L’Escapade” – Tours
Gaetan Evrard – Chef “L’Evidence”– Montbazon

Olivier Fontenille – Académie Nationale de Cuisine
Vianney Bellanger – “Chocolats Bellanger” –

Jérome Crochet – Directeur du magazine “Itinéraires d’un Gourmand”

Le jury en place pour la dégustation ©Clémentine Chauveau

« C’est important de tisser des liens avec les producteurs de chaque terroir » explique Pierre Caillet. « Chaque région devrait être fière de ses spécialités et les mettre en avant grâce à ce type de concours. »

Christophe Hay et Pierre Caillet observent les participants en cuisine ©Clémentine Chauveau

Selon le chef étoilé Christophe Hay : »il est primordial de participer à ce type de concours à dimension nationale afin de valoriser notre région. »

Vianney Bellanger, Gilles Hemard, Olivier Fontenille, Christophe Hay, Gaetan Evrard et Didier Edon ©Clémentine Chauveau

©Clémentine Chauveau

©Clémentine Chauveau

Christophe Hay et Didier Edon ©Clémentine Chauveau

« Tous les participants ont présenté des assiettes intéressantes, aussi bien en plats qu’en desserts » explique Jérôme Crochet, journaliste gastronomique, et sponsor du prix « coup de coeur » (2000€ et un set de cuisine Mauviel) « Il y a eu des petits loupés faute de temps, mais rien de catastrophique » ajoute-t-il.

Le journaliste Jérôme Crochet et Ddier Edon ©Clémentine Chauveau

Guillaume Obligis (CFA Tours Alternance Formation 37), Hugo Roy (CFA Trajectoire, 78) et Alexandre Donnay(Ecole Ferrandi, 75) ont chacun présenté un plat et un dessert élaborés avec des produits locaux comme le porc Roi Rose de Touraine, les mini-légumes d’Eric Roy, la poire tapée de Rivarennes ou le bleu de chèvre Le Vazereau.
Les trois candidats avaient 3h pour préparer leur plat et 4h pour le dessert.

Les plats du lauréat Guillaume Obligis:
Plat: Pigeonneau de Racan confit en 2 cuissons, mousseline de petits pois, mini légumes glacés, réduction de Touraine Chenonceaux
Dessert: Dacquoise « coco-noisette », tartare de poires, glace au safran de Touraine

Avec ce premier prix, Guillaume Obligis remporte également une semaine de stage dans le restaurant étoilé parisien Lasserre, aux côtés du chef renommé Michel Roth.

©Clémentine Chauveau

Pour finir, le chef étoilé Didier Edon, souvent sollicité pour ce type de concours, relève la qualité d’organisation de Cité Toquée: « les jeunes ont pu travailler de belles matières premières, les membres du jury étaient tous complémentaires, et le président Pierre Caillet a été particulièrement bienveillant à l’égard des finalistes ».

Par Clémentine Chauveau
Crédit photo Clémentine Chauveau

RELIRE




Lycée Hôtelier de DINARD-Yvon Bourges : « Un Chef au Lycée »

A l’initiative de Fabrice LE BRET et Lionel LE SAOUT, tous deux professeurs de cuisine au Lycée Hôtelier de DINARD – Yvon Bourges ; le projet pédagogique « Un chef au Lycée » a pour vocation de valoriser les parcours professionnels des anciens étudiants ayant effectué leur cycle d’études au Lycée Hôtelier de Dinard (35) en Ille et Vilaine. Depuis la rentrée scolaire 2017-2018, 4 anciens étudiants ont pu partager et transmettre leurs expériences professionnelles auprès des élèves de deux classes de terminale baccalauréat professionnel Cuisine.

Pierre CAILLET, Chef du restaurant éponyme de l’hôtel « Le Bec au Cauchois » à Valmont (76) et les élèves de terminale baccalauréat professionnel Cuisine – Photo DR

Le projet pédagogique « Un chef au Lycée » est né de l’envie de deux professeurs de cuisine, Fabrice Le Bret et Lionel Le Saout de mettre en avant le parcours professionnel et le savoir-faire des anciens élèves ayant effectué leur formation au Lycée Hôtelier de DINARD-Yvon Bourges en Ille et Vilaine (35). Depuis la rentrée scolaire 2017-2018, 4 anciens étudiants ont pu partager et transmettre leurs expériences professionnelles auprès des élèves de deux classes de terminale baccalauréat professionnel Cuisine.

Quentin DURAND et Valentin BARBEDETTE, de la promotion 2011, ont été les premiers à réaliser cette opération en octobre 2017. Passés par des maisons telles que : Anne-Sophie PIC à Valence, Olivier BELLIN de «l’Auberge des Glazicks » à Plomodiern et Pierre GAGNAIRE à Paris, ces deux anciens étudiants ont su transmettre et partager avec les élèves des classes de terminale Bac Pro cuisine.
En décembre 2017, ce fut au tour d’Anthony LAMBALLAIS, de la promotion 2009, Second de cuisine chez Eric GUERIN, de « La Mare aux Oiseaux » à Saint-Joachim, de participer à cette expérience.
Le 10 janvier 2018, Thierry BERTON, chef à domicile « Un toqué à la maison », passé lui aussi dans de grandes maisons comme le restaurant « Le Cinq » du Palace Georges V à Paris, à transmis son savoir sur une cuisine intuitive et décalée, avec passion et enthousiasme.

Pierre CAILLET, Chef du restaurant éponyme de l’hôtel « Le Bec au Cauchois » à Valmont (76) – Photo DR

Pour clôturer cette expérience enrichissante et inédite, tant attendue par les élèves et les convives du restaurant d’application du lycée Hôtelier « Le Cézembre », Titouan FOUCAULT, de la promotion 2012 et Second de cuisine de la table étoilée au guide Michelin, « Pierre Caillet », a répondu présent en mars dernier. Il était accompagné de son chef Pierre CAILLET, du restaurant éponyme de l’hôtel « Le Bec au Cauchois » à Valmont (76) et Meilleur Ouvrier de France Cuisine 2011.

Riches de cette expérience, les élèves en formation ont montré une motivation et une dévotion totale lors de ces différentes séances. Des échanges, des transmissions, des savoir-faire, des rires, des moments forts et des émotions ont rythmé leurs séances de travaux pratiques.

Fort de son succès, le projet pédagogique « Un chef au Lycée » n’en est pas à sa dernière opération, il se prône déjà une nouvelle expérience pour la rentrée prochaine. Fabrice Le Bret et Lionel Le Saout, collègues et amis, concoctent de la nouveauté… Affaire à suivre.

Daniela Abiliou et Fabrice Le Bret

Lycée Hôtelier de Dinard
33, rue des Ecoles
BP 80304
35800 Dinard
http://www.lyceehotelierdinard.fr/
Photos : Fabrice Le Bret, Thierry Berton

« Un chef au Lycée » Menu de Titouan Foucault et du chef Pierre Caillet en photos

Gougère au Camembert. Crémeux de Butternut Tuile à la Mimolette d’Isigny

Soupe de Scorsonères et Rutabaga Croquant. Royale de foie gras

Rondelle de Pomme de Terre et Encornet Confit au Beurre Fumé. Caviar d’Aquitaine. Tuile Dentelle à l’Encre de Seiche

Chiffonnade de Cresson et « Billes de Terre ». Pièce de Lieu Jaune, Viennoise de Cresson et Sabayon Yuzu

Parfait Glacé aux Noix, Glaçage Cacao de l’Opéra. Panna-Cotta et Confit de Chou Rouge




Pierre Caillet, MOF élu Toque de l’Année 2018, et Jean-François GIRARDIN, MOF, Toque d’Honneur 2018

Marie Sauce Bourreau, Présidente des Toques Françaises et le Conseil d’Administration, ont annoncé les élus de la Toque de l’Année et de la Toque d’Honneur 2018, le 3 novembre 2017 à Paris.
L’Association des Toques Françaises a pour but d’encourager et de mettre en lumière les professionnels des Métiers de Bouche. Les plus jeunes talents de la cuisine sont distingués par le Trophée Jean Delaveyne dont la 13e édition se tiendra sur Equip’Hôtel le mardi 13 novembre 2018 sous la Présidence de Christian Millet, Président des Cuisiniers de France, assisté de Joël Robuchon, Président d’Honneur.

Pierre Caillet, MOF est élu Toque de l’Année 2018

Toque de l’année

Cette année la Toque de l’Année est décernée à Pierre Caillet, l’Un des Meilleurs Ouvriers de France (MOF), qui succède à Jean-Marc Tachet, MOF, Consultant International et créateur de Haute Cuisine.

Itinéraire d’un travailleur acharné et d’un homme de goût ! Attiré par les métiers manuel, dans un premier temps le travail du bois et le Compagnonnage, il envisageait d’être menuisier. Lorsqu’il apprit qu’un menuisier travaillait également le pvc ou l’aluminium, consterné, lui qui aimait les produits, aidait son père au jardin dans leur petit village de la fonderie, opte pour la cuisine. Un choix comme cela, parce qu’il aimait aussi aider sa mère en cuisine. Tout débuta au Lycée Hôtelier du Touquet avec pour Professeur Jean-Marc Mompach, s’en suit les stages durant cette période de formation, puis BTS en poche il multiplia, les rencontres, les concours, ses collaboration avec des Chefs réputés dont Jean-Paul Jeunet ou Romuald Fassenet ; MOF. Il enchaîne les concours et les distinctions. Hommes pressé ? Non, passionné, volontaire et doué. Après un séjour en Irlande afin de maîtriser la langue de Shakespeare, il doit rentrer en France et rejoins sa Normandie natale. Le temps est venu de s’installer, ce sera « Au Bec en Cauchois » une vieille auberge ou le travail à faire de réhabilitation est titanesque. Rien ne l’arrête et il se met à jardiner, lorsqu’il ne cuisine pas. La reconnaissance de ses pairs et la consécration viendra en 2011 par l’obtention du titre l’Un des Meilleurs Ouvriers de France. Un an plus tard c’est l’obtention d’une étoile au guide Michelin. Aujourd’hui le restaurant de Pierre Caillet est un écrin de saveur à son image avec son potager attenant où il puise son inspiration « de la nature environnante à l’assiette » des créations surprenantes pour cet alchimiste du goût, toujours sur le fil du rasoir, pour surprendre sans provoquer.

Jean-François Girardin reçoit la Toque d’honneur 2018

Toque d’honneur

La Toque d’Honneur est décernée à Jean-François Girardin qui succède à Thierry Mercereau, Chef de Cuisine de Madame la Préfète de la Région Normandie.

Ce natif de la Nièvre débuta son apprentissage à Pouilly-sur-Loire, avant de découvrir la Côte d’Azur et les palaces de « croisette » cannoise. Très vite Jean-François Girardin j’essaie à ses premiers concours gastronomiques, y fait de belles rencontres dont son futur parrain de Compagnonnage Charles Janon. Reçu Compagnon, il part balluchon sur l’épaule et canne à la main pour Paris et rejoins Jean-Jacques Barbier à l’Hôtel Intercontinental. Au début des années 80, il participe à la Grande Exposition du Travail Manuel au Grand Palais, est remarqué pour la qualité de son travail par Guy Legay qui lui propose d’intégrer à ses côtés Le Ritz. Il pensait y faire une ou deux années avant de rejoindre le sud, il y sera resté 32 ans. Après le l’obtention du Prix Prosper Montagné , il obtient en 1993 le titre tant convoité de l’Un des Meilleurs Ouvriers de France.

Très impliqué dans le milieu associatif, il se met au service d’autrui, entre au Bureau de l’Union Compagnonnique de Paris, siège durant plusieurs années au Conseil d’Administration des Cuisiniers de France, avant de rejoindre la Société National des Meilleurs Ouvriers de France, comme Administrateur, Trésorier Général, puis Vice-Président. Passionné de transmission et de partage il participera à l’écriture de plusieurs ouvrages et s’implique sans compter pour transmettre aux plus jeunes, les conseiller dans les compétitions professionnel notamment pour le « Meilleur Apprenti de France ». Cet amoureux de la nature partage son temps entre Paris et la province ou il part dès qu’il le peut se ressourcer près de ses fleurs et autres légumes.

Les Toques Françaises
Maison Des Associations
2 bis place de Touraine
78000 Versailles
www.toquesfrancaises.net




Pierre Caillet présente son nouveau livre: «La Normandie d’un Homme de goût»

Sur le salon Equip Hotel à Paris, invité au resto des chefs, Pierre Caillet présente son nouveau livre, publié ce jour aux éditions Glénat.

Mardi 9 novembre 2016, le Meilleur Ouvrier de France 2011, Élu jeune talent 2010 par le Gault & Millau, étoilé au guide Michelin en 2012 a réalisé un menu « signature » de son restaurant le Bec au Cauchois à Valmont. L’occasion également de découvrir son beau livre de recettes « La Normandie d’un Homme de gout » avec la complicité photographique de Paulina Jakobiec.

 


Pierre Caillet présente son nouveau livre: «La Normandie d’un Homme de goût» ©SandrineKauffer

Pierre Caillet présente son nouveau livre: «La Normandie d’un Homme de goût» ©SandrineKauffer
67 recettes se déclinent en différents chapitres thématiques : les grignotages salés, les entrées, les coquillages, les crustacés, les poissons, les viandes, les trous normands, les pains et fromages, les desserts et les grignotages sucrés.

«C’est mon premier livre de recettes, j’ai mis presque 5 ans pour le faire », confie Pierre Caillet. « C’est l’une de nos clientes qui souhaitait photographier mes plats, puis j’ai participé avec elle à un concours de photos culinaires et de là, est né le projet. Je voulais surtout faire un livre de recettes authentiques, sans tricher. Les photos des plats sont tels qu’ils sont servis et dégustés au restaurant. Je refuse tout artifice, je suis jusque boutiste. Soit on choisit de faire un livre de photos culinaires artistiques, soit un livre de photos culinaires authentiques. Les recettes sont réalisables et complètes. J’ai appris à travailler avec un photographe, comprendre ses attentes et ses contraintes, et elle, elle s’est adaptée au cuisinier.


Pierre Caillet présente son nouveau livre: «La Normandie d’un Homme de goût»
Le chef attire notre attention sur la préface écrite par Jacques Charrette, président fondateur de l’Académie Nationale de Cuisine. «Je l’admire pour ses valeurs, il m’a beaucoup soutenu.

«C’est un honneur de préfacer le livre de la Toque d’or 2009. C’est grâce à des chefs de ce niveau que la gastronomie évolue et s’adapte au goût de la clientèle. Pierre Caillet est doté d’un sens artistique qui force l’admiration. Tout en privilégiant des produits traditionnels et authentiques, il créé une cuisine sophistiquée. C’est là tout le génie d’un grand chef », souligne Jacques Charrette


Pierre Caillet présente son nouveau livre: «La Normandie d’un Homme de goût»
Aller savourer la cuisine de Pierre Caillet, c’est partir à la découverte de la Normandie sous un jour inédit, celui des saveurs étonnantes proposées par ses assiettes, celui des meilleurs produits de ce terroir, que le chef cuisine exclusivement.

Pommes, cidre, neufchâtel, canards de Rouen, cresson, coquilles Saint-Jacques, Bénédictine, saucisson du marin… : tous les produits ont été sélectionnés dans un rayon de 100 kilomètres. Pour ne rien dire des légumes et des herbes que Pierre Caillet ramasse dans son jardin avant chaque service, ou des baies et autres petits fruits sauvages qu’il cueille dans les chemins creux du voisinage.


Pierre Caillet entouré de Corinne Ménégaux et de toute l'équipe salle et cuisine du Resto des Chefs sur Equip Hôtel ©SandrineKauffer

Pierre Caillet entouré de Corinne Ménégaux et de toute l’équipe salle et cuisine du Resto des Chefs sur Equip Hôtel ©SandrineKauffer
Ce jeune chef amoureux de la nature est un homme discret, opiniâtre et généreux. L’esthétique de ses créations disent sa sensibilité et sa recherche culinaire, tout autant que les saveurs étonnantes qu’elles révèlent. Mais ce sont les valeurs de partage qui le définissent peut-être le mieux : partage des émotions gustatives qu’il fait naître, partage de son expérience à travers la formation, partage des meilleurs produits normands dont il est l’ambassadeur à travers la France et le monde.

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©SandrineKauffer

Pierre Caillet – Le Bec Au Cauchois
22, rue André Fiquet
76 540 Valmont
www.lebecaucauchois.com/


Pierre Caillet présente son nouveau livre: «La Normandie d’un Homme de goût»
Gelée et Gnocchis au Cresson de Fontaine, Truite mariné et Caviar d’Aquitaine
Lapin fermier aux Trompettes, paupiette au Lard fumé, Butternut et Jus perlék.
La Volaille de Gournay : Croquettes de volaille de Gournay et foie gras, Crème de girolles et citron.
Maigre de Ligne, Coeurs de Poireaux aux Coques et Citrons doux du Mas Bachès.
Choco PassionSablé crémeux et craquant chocolat, perle fondante aux fruits de la passion.
La petite poire de Jumièges: Tartelette Poire/Amande, Craquelin au sésame, crème glacée vanille de Madagascar