De G à D : Eric Girardin, Jerome Jaegle et Julien Binz, nouveaux promus du Michelin 2017

Palmares Michelin Alsace 2017

Le jeudi 9 février 2017, le guide Michelin a dévoilé son palmarès 2017 au Palais Brongniart (Place de la Bourse à Paris) invitant les nouveaux promus et de nombreux acteurs de la profession. Avec 2000 pages et quelques 500 nouveautés, l’ouvrage comptant 616 restaurants étoilés (16 de plus que l’année dernière) a mis en lumière 70 tables promues mais 52 qui en perdent. En Alsace, 3 tables sont distinguées et 4 suppressions d’étoiles sont à regretter, comptabilisant au total 37 étoiles réparties sur 30 établissements. L’auberge de L’Ill a été mise à l’honneur pour ses 50 ans de trois étoiles Michelin depuis 1967. Marc Haeberlin a reçu un trophée lors de la grande soirée.

Ils gagnent une étoile Michelin

Jérome Jaegle, L’Alchemille à Kaysersberg
Eric Girardin, restaurant Girardin à Colmar
Julien Binz, restaurant Julien Binz à Ammerschwihr

Retrait d’une étoile

Il Cortile à Mulhouse, passe de 2 à 1 étoile
Esprit terroir à Strasbourg qui a fermé
Le Cygne à Gundershoffen devenue une table bistronomique

Eric Girardin sur scène avec Michael Ellis

C’est le Haut-Rhin qui tire son épingle du jeu avec 3 maisons concentrées sur un rayon de 15km. Christophe Bergamini, directeur de l’office du tourisme de la vallée de Kaysersberg est très fier de la promotion de Jérôme Jaegle et Julien Binz. « Bravo à ces deux chefs, nous sommes fiers de vous annoncer que la vallée de Kaysersberg doit être la plus étoilée d’Alsace avec pas moins de 4 étoiles au compteur avec le concours d’Olivier Nasti 2 étoiles au restaurant 64° du chambard à Kaysersberg.

De G à D ; Marilyn et Eric Girardin, Marie-Laure et Jerome Jaegle, Sandrine Kauffer et Julien Binz, Laure et Fabien Mengus

« Nous ne sommes pas en concurrence et nous avons tous les trois notre propre identité » souligne Marilyn Girardin de la maison des Têtes à Colmar. « Que se soit pour la décoration, l’ambiance et même la cuisine, chacun d’entre nous a sa personnalité et toute sa place pour s’exprimer », dit-elle souhaitant organiser dès que possible un 6 mains avec les trois chefs.

Avec Éric Girardin, ils ont repris la maison des têtes à Colmar en juin 2015, investissant 1,5 millions d’euros pour aboutir à la rénovation/ création de ce nouvel ensemble hôtel 5* et ses deux restaurants : l’historique (winstub/brasserie) et leur nouvel écrin gastronomique, tout de blanc immaculé ouvert en aout 2016. En quelques mois après son ouverture, le couple de restaurateurs reconquièrent leur étoile Michelin, déjà décrochée au restaurant Girardin à Strasbourg.

Jerome Jeagle et Michael Ellis

Jérôme Jaegle, 4eme au Bocuse d’or Monde 2011 s’est installé dans son village natal ouvrant le 3 août 2015 son restaurant L’alchémille à Kaysersberg (68). Plantes, forêts, bois, nature, authenticité, matériaux bruts, cuisine fusion aux infusions, des assiettes paysages, à l’Alchémille le végétal s’invite dans l’assiette où le rapport à la terre est primordial. Jérôme Jaegle s’est formé chez Jean-Yves Schillinger, le » JY’S » à Colmar, le voisin Olivier Nasti, « Le Chambard » à Kaysersberg, « L’Auberge du Père Floranc » à Wettolsheim et chez Philippe Gaertner « Aux Armes de France » à Ammerschwihr, avant de rejoindre la brigade de Christian Têtedoie, à Lyon.

Michael Ellis entouré par Sandrine Kauffer et Julien Binz

Julien Binz a ouvert son restaurant éponyme à Ammerschwihr en décembre 2015, reprenant l’arbre vert. C’est à Tel Aviv participant à la semaine gastronomique So French So Food parrainée par Guillaume Gomez, qu’il a appris sa distinction. Retour précipité, avec la complicité de l’ambassade de France en Israël pour lui permettre d’assister au palmarès. Cette distinction est une fierté et aussi un encouragement à poursuivre dans cette voie. Les inspecteurs sont venus découvrir notre maison. Cette distinction est un encouragement pour notre travail et pour nos équipes », dit-il citant François, Olivier, Manon, Eli, Francine et Bernard pour leur travail engagé. C’est pourtant la seconde fois que je décroche une étoile au guide Michelin, (la première c’était au rendez-vous de Chasse à Colmar en 2012 chez Richard Riehm), mais c’est la première qui nous appartient vraiment avec Sandrine. Elle a, peut-être, encore plus de saveurs. C’est un travail d’équipe, un duo qui fonctionne à merveille. «Les messages de nos familles, amis, clients et confrères de la profession sont notre plus belle récompenses, notamment celui de Monique et Emile Jung, Mme et Monsieur Riehm, Marc Haeberlin qui m’a dit « qu’il était très fier » et Philippe Gaertner « ravi de ce qu’il m’a transmis et qu’une étoile brille à nouveau à Ammerschwihr

Marc Haeberlin tient le prix « Hommage » du Michelin.

Un hommage a été rendu à la famille Haeberlin. Marc Haeberlin est monté sur scène pour recevoir un prix qui couronne « 50 années de trois étoiles consécutives », s’exclame Michael Ellis, le directeur international des guides Michelin « Ce qui est rarissime dans le monde du Michelin, c’est un travail de générations.

« Je suis très honoré » témoigne Marc Haeberlin, je dois d’abord ce succès à mon père et mon oncle et je remercie le guide Michelin d’avoir laissé les étoiles si longtemps. C’est aussi aujourd’hui le travail d’une équipe et d’une famille. Le trophée sera mis à l’honneur en salle dans la nouvelle décoration du restaurant que nous réalisons avec Patrick Jouin », conclut-il sous les applaudissements.

Bilan

30 établissements sont étoilés, 1 seul à 3 étoiles, 5 détiennent 2 étoiles : l’Auberge du Cheval Blanc à Lembach, la Fourchette des Ducs à Obernai, la Villa René Lalique à Wingen-sur-Moder, le JY’S à Colmar et 64° Le Restaurant du Chambard à Kaysersberg et 24 restaurants ont 1 étoile Michelin.

Du côté des pertes, Il Cortile à Mulhouse (68) déplore un retrait après seulement 3 années et esprit Terroir à Strasbourg (67) de Joël Philipps également mais de ce coté cela avait été annoncé puisque le chef a rejoint la Maison Le Cerf à Marlenheim. Enfin, Le cygne à Gundershoffen (67) perd les 2 étoiles, mais Laure et Fabien Mengus viennent de s’installer à L’Arnsbourg à Baerenthal (57) maison pour laquelle ils obtiennent un macaron Michelin. Le Cygne s’est transformé en table bistronomique qui a décroché cette année un Bib Gourmand.

Par Sandrine Kauffer
crédit photos Aline Gerard- Cook and Shoot