Pour les 10 ans de la création et la 5ème édition des Trophées de la Cuillère d’Or, a présidente et Fondatrice Marie-Sauce Bourreau a vu grand et porte une plus grande ambition pour ce concours culinaire dédiée et réservée aux femmes, amatrices et professionnelles, cuisinières et pâtissière.

Le 15 avril 2019, après avoir concouru dans les cuisines de l’école Ferrandi-Paris, le 24 finalistes ont découvert le palmarès à la région Ile de France à Paris (dans le 7ème) en présence et avec le soutien de Valérie Pécresse et de Babettes de Rozières, Déléguée en Charge de la Cité de La Gastronomie au Conseil régional Ile de France.

Voir la vidéo du concours et les interviews du jury et des candidates

le jury de la Cuillère d’or 2019

Le message est clair, soutenir et promouvoir la place des femmes en cuisine . « Nous devons être solidaires et bienveillantes entre femmes », s’est exclamé Valérie Pécresse, dans toutes disciplines confondues. «En politique, j’ai remarqué que lorsqu’un homme se voit attribuer une promotion, il dit simplement « merci « comme si il s’agissait d’une évidence, alors qu’une femme va se demander « si elle est en capable  » Il faut lever ces doutes et incertitudes et prendre confiance en soi, de ses compétences et sa force de travail. C’est par le biais de ces concours comme la cuillère d’or que les femmes vont pouvoir asseoir leur légitimité. La région ile de France est fière de soutenir un tel concours et les valeurs qui s’y associent ».

le jury sur le scène juste avant le palmarès

« Les femmes de tous temps ont ce rôle de mère nourricière, trop souvent mise au second plan par rapport aux hommes », rajoute Babettes de Rozières, membre du jury. « Il est juste de leur rendre hommage, moi qui ne sait que trop bien la difficulté que cela peut être depuis le début de mon métier, que je fais au quotidien avec amour et passion pour le plaisir du plus grand nombre en France Métropolitaine, dans les DOM TOM ou à l’étranger. Quand j’ai commencé il y avait deux sortes de cuisines ; celle avec un petit « c » faite par les femmes cuisinières et celle avec un grand « c » faite par les hommes qu’on appelait les Chefs. Aujourd’hui nous sommes toutes des « cheffes ».

Marie Sauce-Bourreau entourées de 4 finalistes de la finale Internationale

« J’ai crée ce concours pour sortir les femmes de leur rôle de « seconde-main », mentionne la présidente-fondatrice. « J’ai souhaité les mettre sur le devant de la scène de la gastronomie. Et si certaines ont réussi à se faire une place dans ce milieu, elles restent malgré́ tout une minorité́. Notons qu’en 2018, sur 621 restaurants étoilés au Guide Michelin, seuls 17 sont tenus par des femmes », précise-t-elle.

La cuillère d’or est un engagement pour défendre et valoriser le travail des femmes dans les métiers de la gastronomie. Elles ont des qualités intrinsèques à leur condition féminine, une fibre sensible, créative. Elles sont organisées, minutieuses, appliquées, sérieuses, apportent un équilibre, une douceur et une sérénité dans un univers parfois trop viril. Leurs aptitudes sont complémentaires, esthétiques dans le dressage, elles font preuve d’intelligence émotionnelle. Ce concours de la Cuillère d’or, fondé par Marie Sauce il y a 10 ans était le fruit d’une vision avant-gardiste. Une femme au service de la promotion des femmes, reflète à merveille cette solidarité, dont nous savons faire preuve. Le travail de Marie Sauce-Bourreau a été salué toute la journée par le jury, les partenaires et les candidates.

«Merci de nous offrir ce concours, de nous permettre de nous exprimer, de nous donner notre chance de cuisiner, de vivre cette belle aventure et de pouvoir nous épanouir. Grâce à ce concours réservé aux femmes, nous osons nous inscrire » a témoigné Carole Ferron la doyenne des candidates, qui s’est qualifiée pour la finale internationale, catégorie amatrice.

Ce concours apporte une visibilité aux talents féminins et peut être un encouragement pour les jeunes femmes à rejoindre ces professions passionnantes. Elles font preuve de courage, de ténacité et de bienveillance.

« Quand Marie m’a proposé de présider le jury cuisine », confie Virginie Basselot, Chefs des Cuisines du Negresco à Nice et Meilleur Ouvrier de France, « J’ai dans un premier temps décliné. Je ne voyais pas l’intérêt. Pour moi, il n’y a pas de distinction entre un chef et une cheffe. Nous faisons le même travail et devons nous mesurer dans les mêmes épreuves. J’ai débuté mon parcours lorsque les femmes n’étaient pas admises dans certaines grandes brigades », mentionne-t-elle. Alors qu’elles ne sont que deux femmes titrées Un des meilleurs Ouvriers de France Cuisine, Virginie Basselot a pris conscience du modèle qu’elle incarne pour les jeunes générations. « Mon titre m’engage dans la formation et dans la transmission. Nous sommes des références pour les plus jeunes. J’ai réalisé que ce concours, réservé aux femmes, peut-être un tremplin vers une prochaine étape. Celle d’oser se présenter, dans un premier temps, pour ensuite prendre confiance en ses compétences et s’inscrire à d’autres concours ou envoyer son CV dans certains établissements. »

Christelle Brua, élue la plus grande pâtissière du Monde par les Grandes Tables du Monde, suscite passion et admiration quant à son parcours de chef pâtissière au Pré Catelan, auprès de Frédéric Anton.

« Je suis toujours ravie de soutenir la Cuillère d’or et j’ai dit oui immédiatement à Marie. Les femmes ont une sensibilité artistique et créatrice plus féminine, on l’observe dans les dressage, et le choix des associations. J’ai remarqué une très belle évolution dans le travail des candidates d’une édition à l’autre et je me réjouis de ce que la finale internationale pourra nous offrir. »

Palmarès concours cuisine catégorie Amatrice

1ère – Betty GUILLO – Martinique
2ème – Joséphine THAI – Paris
3eme – Christa GRASS – Val de Moder

Palmarès concours cuisine catégorie professionnelle

1ère : Amélie MAURIN – LA HAUT LE BISTRO D’ALTITUDE 

2ème : Juliette LEROY – AUBERGE LA POMME D’APIS
3eme : Juliette TUZZOLINO – RESTAURANT CHRISTIAN TETEDOIE

Palmarès concours pâtisserie catégorie Amatrice

1ère : Carole FERRON – Triors 

2ème – Coline POUILLART – Caen
3eme – Marine DARDUN – Six Fours les Plages

Palmarès concours pâtisserie catégorie professionnelle

1ère :Eve BEAUVAIS – Présidence de l’Assemblée Nationale 

2ème : Charlène RICHT – Restaurant Georges Blanc
3eme : Aurélia DIAMBOU – Restaurant Chartron

Pour les 10 ans, Marie-sauce Bourreau développe ce concours dans l’esprit du Bocuse d’or, (version 100% féminine) dont la finale va se dérouler le Mercredi 18 Novembre 2020 sur le salon Equip’Hotel pour donner plus de visibilité au concours face à un public.

Les 4 finalistes qui vont représenter la France, sont :

Eve BEAUVAIS Présidence de l’Assemblée Nationale France professionnelle pâtisserie
Amélie MAURIN – LA HAUT BISTRO D’ALTITUDE – Suresnes (France) professionnelle cuisine
Carole FERRON de Triors (France) Amatrice pâtisserie
Betty GUILLO Les Trois Ilets (Martinique) Amatrice cuisine

24 candidates sont arrivées dès 6h du matin dans les cuisines de Ferrandi avec toute marchandises. Puis après le tirage au sort des commis et des postes, elle avaient 4 heures pour réaliser (coté cuisine) une entrée composée d’Huîtres, moules Bio, pommes, rose. Et pour le plat, ce fut la Volaille dans tous ses états. Coté pâtisserie, elles ont dressé 6 desserts sur assiette sur le thème de Vénus à partir de chocolat, pommes et rose

« A notre époque, dans les cuisines gastronomiques les femmes ont un rôle prédominant : par leur minutie, leur régularité, leur pragmatisme, leur sérieux », mentionne Michel Roth, MOF et Bocuse d’Or et membre du jury. Il témoigne : « Elles amènent un esprit d’équipe auprès d’une brigade et de la sérénité. Elles favorisent la communication et sont toujours à l’écoute. Elles apportent leur touche personnelle avec une cuisine raffinée et subtile. Nous ne voyons pas assez de femme dans les concours. Elles ne sont pas assez représentées, heureusement qu’il y a le concours de la Cuillère d’Or qui met en avant les femmes et leur cuisine ».

« Depuis toujours, à chaque époque, la femme a été l’inspiratrice, la muse d’une multitude d’arts. La gastronomie en est un à part entière. Thierry Charrier, Chef des Cuisines du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes. Les femmes ont longtemps été reléguées dans leurs cuisines domestiques ou pourtant ce sont elles qui structurent le goût et les vocations à des générations futures. Elles savent développer une ambiance différente de rigueur et de respect dans nos cuisines.»

« Ma mère étant restauratrice, j’ai été élevé dans un univers culinaire féminin Pour moi la femme avait naturellement toute sa place dans une cuisine. Ma surprise, au contraire, fut de découvrir un monde professionnel d’hommes aux fourneaux dans les grandes maisons que j’ai fréquentées », remarque Patrick Druard, Chef de cuisine Racing Club de France – Paris. « Le concours de la cuillère d’Or est un élément essentiel dans le paysage culinaire d’aujourd’hui et l’évolution de la pensée. Son évolution à venir dans les quelques années est à mon sens écrit d’avance ….12 finalistes de nationalités différentes qui le hissera au même niveau que le Bocuse d’or »

« Les Mères Lyonnaises, femmes de caractères et de traditions culinaires ont marquées cette époque où les femmes avaient cette emprunte du féminisme professionnel. Le talent n’a pas de sexe ! Mais de la volonté et du courage », mentionne Jean-François Girardin– MOF – Président de la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France

« Accompagner et encourager les femmes dans leurs parcours professionnels c’est une cause qui me tient à cœur et que j’ai mis au centre de mon travail dans les cuisines du Peninsula Paris, annonce Christophe Raoux, MOF, Chef Exécutif de l’hôtel The Peninsula Paris. « Deux personnes travaillant avec moi ont déjà été lauréates de ce prestigieux concours, dont Camille Grace lauréate du trophée Pâtisserie en 2017».

« Si Aragon pensait que « la femme est l’avenir de l’homme » je pense pour ma part qu’elle est aussi l’avenir de notre belle profession », philosophe Christian Millet, Président des Cuisiniers de France

Marie Sauce Bourreau a conclu la cérémonie en annonçant l’organisation du concours La Cuillérée d’Or : réservée aux jeunes demoiselles de 8 à 14 ans : le vendredi 25 octobre 2019, sur le FESTIVAL BON à Villejuif.

Par Sandrine Kauffer-Binz
©Cyril Zekser

Informations : www.lacuilleredor.com

COMITÉ d’ORGANISATION :

Marie SAUCE-BOURERAU – Présidente Fondtarice La Cuillère d’Or
Danielle CROST : Vice-Présidente de l’association La Cuillère d’Or
Christian TETEDOIE ; Président d’Honneur de l’Association La Cuillère d’Or – Meilleur Ouvrier de France
Corinne HERBIN
Marie-Aude CEZ
Sabine LELONG
Sophie PERRAULT
Stacy CEZ – Meilleur Ouvrier de France
Pierre CAILLET – Meilleur ouvrier de France
Jean-Marc TACHET – Meilleur Ouvrier de France
Emmanuel FOURNIS
Nicolas RUTARD
Laurent DELARBRE – Meilleur Ouvrier de France
Guillaume BOURREAU

JURY

Les Trophées seront parrainés par Guillaume Gomez, MOF et Chef des Cuisines du Palais de l’Elysée 

Présidents de jury des 2 Trophées 
– Présidente du TROPHEE CUISINE : Virginie Basselot – MOF – Le Negresco
– Présidente du TROPHEE PATISSERIE : Christelle BRUA – Le Pré Catelan

Présidents d’Honneur : 
– Présidente d’Honneur : Anaïs Bescond – Biathlète Française la plus titrée au niveau International
– Président d’Honneur : Thierry Charrier – Chef des Cuisines du Ministère des Affaires Etrangères et
Européennes

Membres du jury technique et dégustation : 
– Marie-Jo LE GUEN GEFFROY – Chef du Ministère des Outre Mer
– Denis RIPPA – Chef de l’Hôtel de Matignon
– Michel ROTH – MOF et Bocuse d’Or – Co Président Euro Toques France
– Philippe BERTRAND – MOF Chocolatier– Cacao Barry
– Pascal GRIERE – MOF – Instructeur
– James BERTHIER – Pâtissier Chocolatier – Sucré Cacao – Paris
– Rémi LEBON – Chez Fernand – Paris
– Babette de ROZIERES –La Case de Babette – Maule – Déléguée en Charge de la Cité de La Gastronomie Conseil régional Ile de France – Animatrice TV
– Patrick DRUART – Racing Club de France – Paris- Vice-Président des Toques Françaises
– Dina NIKOLAOU – Evi Evane – Paris
– Ghislaine ARABIAN – Les Petites Sorcières – Autodidacte- 1ère femme de sa génération à obtenir 2 étoiles Michelin.
– Guy LEGAY – MOF – Ritz Paris
– Cynthia MEROPE – Membre du comex METRO – Ambassadrice Women in trade
– Lucien VEILLET – Ancien Président de l’Académie Nationale de Cuisine
– Christian MILLET – Président des Cuisiniers de France
– Christophe RAOUX – MOF – Península, Paris
– Thierry CHARRIER – Chef de cuisine du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes
– Jacqueline ROUCOU-PAGES – Fille du célèbre cuisinier Roger ROUCOU
– Jean-François GIRARDIN – MOF – Président de la Société Des Meilleurs Ouvriers de France
– Jocelyne CAPRILE : 1ª Vice Présidente de la Société des Meilleurs Ouvriers de France
– Christian TETEDOIE – MOF – Président des Maîtres Cuisiniers de France
– Stéphane GUENAUD – Argentier au Palais de l’Elysée
– Frédéric SIMONIN MOF
– Pascal MARTIN – Château des bonbons
– Pierre GRANGE – Chef des Cuisines du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation
– Agnès DELAVEYNE – Petite Fille du célèbre cuisinier Jean Delaveyne
– Sandrine KAUFFER – Fondatrice et Directrice Nouvelles Gastronomiques de France-Julien Binz
– Jessica SEIGNOT – Directrice Marketing – Diversey
– David REAL – Westin Paris
– Margo HARLEY – Directrice Générale – AURI
– Bruno Bolmont – Chef Exécutif Compass Group France
– Mathieu Scherrer – Chef Exécutif du Groupe Bucher