image_pdfimage_print

Le confinement prive certaines fermes bio de Touraine de leurs débouchés. Il y a urgence. Elles ont besoin d’écouler leurs produits.

La crise sanitaire qui frappe durement le pays n’est pas sans impact sur l’agriculture. Le confinement prive certaines fermes de leurs débouchés, notamment celui de la restauration hors domicile et de la vente sur les marchés. L’impact économique pourrait s’avérer préjudiciable pour leur avenir. Ces fermes en agriculture biologique se sont engagées depuis de nombreuses années à produire dans le respect de l’environnement et contribuent à l’économie locale. Il est  important de mobiliser et d’alerter les citoyens afin de leur apporter du soutien.

« Soyons solidaires avec les producteurs bio et locaux »

Les producteurs bio d’Indre-et-Loire en appelant à la solidarité des Tourangeaux pour aider ces producteurs à surmonter cette épreuve, en achetant leurs produits lors de cette opération exceptionnelle « soyons solidaires avec les producteurs bio et locaux ». L’objectif étant de permettre ponctuellement d’écouler un surplus accumulé et de sensibiliser les Tourangeaux à la consommation des produits bio et locaux.

Comment va fonctionner cette opération de vente ?

Retrouvez les produits de ces fermes sur la plateforme gabbto.panierlocal.org et passez commande.

Choisissez le point de livraison le plus proche de chez vous et munissez-vous de votre moyen de paiement (chèque ou appoint en liquide) que vous pourrez glisser dans une boite à cet effet, ou payez en ligne.

4 points de réception :

  • Marché Paul Bert mardi 7 avril de 11h00 à 12h00
  • Marché Les Fontaines mercredi 8 avril de 11h00 à 12h00
  • Marché Rives du Cher vendredi 10 avril 9h00-10h30
  • Marché Blanqui vendredi 10 avril 11h00-12h30

Soutenons les éleveurs fromagers de Touraine

Pourquoi certains éleveurs fromagers de Touraine sont-ils en difficulté ? La situation des marchés de plein vent est trės variable. Certains sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. La vente à la ferme marque le pas. Les restaurants n’achètent plus et les affineurs moins. De ce fait, les étagères des eleveurs se remplissent de bûches et crottins. Leur surface n’est pas extensible. Bref, les éleveurs fromagers en circuit court ont plus que jamais besoin des consommateurs locaux !

200 fromages de chèvre fermiers bio cherchent preneurs à Tours la semaine prochaine, dans le cadre de l’Opération « Soutien aux agriculteurs bio en difficulté »

Ces bûches et crottins viennent de la Rabinière à Betz-le-Château, chez  Catherine et Pascal Joubert. Aujourd’hui, une partie de leurs débouchés (restaurants, marchés, affineurs) sont fermés ou au ralenti. La ferme risque de rester avec des fromages sur les bras. 

https://tourainebio.org

https://www.facebook.com/TouraineBio