Le chef Taku Sekine ouvre son nouveau restaurant dans le 19ème arrondissement de Paris. Le Cheval d’Or se veut un restaurant populaire et familial, type « cantine franco-asiatique », mais dans lequel règne la même exigence de qualité que dans son précédent établissement et où s’invitent des plats reflets des voyages du chef et de ses racines japonaises.

La façade et le nom du restaurant portent toujours les traces de l’établissement asiatique qui y était précédemment installé. Après Dersou (Paris 12ème), le chef japonais Taku Sekine installe son nouvel établissement Le Cheval d’Or rue de la Villette, dans le 19ème arrondissement de Paris.

Associé dans cette aventure à Florent Ciccoli (Au Passage, Café du Coin, Bones, etc…), le chef, devenu père, explique : « Je voulais vraiment faire quelque chose de différent de Dersou, créer son antithèse : un restaurant où l’on puisse venir sur un coup de tête, avec la plus grande accessibilité. Avec la paternité, les envies évoluent et c’était le moment pour moi de créer un autre projet de cœur, celui d’un restaurant ouvert aux familles, avec par exemple des enfants qui jouent sur les tables et pour lesquels des assiettes seront spécialement dédiées ! ».Taku Sekine a imaginé une carte de petits et grands plats présentés selon leurs types de cuissons, leurs assaisonnements ou les choix de produits : hors d’oeuvre, crus, vapeurs, frits, farine, binchotans, sides, nouilles, riz…

Ce concentré de saveurs asiatiques est né des nombreux voyages de Taku Sekine en Asie, de la Chine à la Thaïlande, en passant par Hong Kong. Mais représente également un hommage à ses racines japonaises, comme avec ces assiettes de légumes créées pour rappeler les eki bento, ces plats à emporter servis au Japon, ou encore les nombreux saké nature proposés à la dégustation.Taku Sekine a imaginé des associations à la fois audacieuses et savoureuses. Au rayon des « crus », le tartare de boeuf/tamarin côtoie les Saint-jacques/yuzu. Le chou pointu/poutargue et les coques/xiao shin se retrouvent chez les « vapeurs ». Tandis que le poulet fit à la taiwanaise/hot sauce, les beignets de choux de Bruxelles/mayonnaise à l’orange ou le porc ibérique Katsu/sauce spéciale figurent dans la famille des « frits ». Pour les accompagnements, brocolis à l’ail et salade de chou/vinaigre de riz.Le décor est épuré et composé de murs blancs, parquets, tables hautes et discrets luminaires, signé du cabinet d’architectes français Ciguë. Les contenants sont également très variés illustrant la richesse de la cuisine de Taku Sekine : panier de bambou chinois, vaisselle traditionnelle française, contenants japonais pour le thé vert.

CHEVAL D’OR
21 rue de La Villette
75019 Paris