Pierre Trimbach et Romain Iltis, les Grandes Maisons d'Alsace ©M. Reinartz

« Nouveau Millésime » avec les Grandes Maisons d’Alsace et Romain Iltis

Le Groupement des Producteurs-Négociants du Vignoble Alsacien (GPNVA) a donné rendez-vous, lundi 4 avril 2022 au Grand Hôtel Bristol, pour la grande dégustation du « Nouveau millésime et autres coups de cœur ». Cet événement, parrainé par Romain Iltis, était réservé aux professionnels alsaciens ! Ainsi, 23 maisons adhérentes, 140 participants dont des œnologues, des chefs, des sommeliers et des cavistes étaient au rendez-vous pour cette première édition.

À l’approche des 110 ans du Groupement des Producteurs-Négociants du Vignoble alsacien et des 30 ans de présidence de Pierre Heydt-Trimbach, cet événement est né de la volonté de créer un rendez-vous incontournable avec les Grandes Maisons d’Alsace, qui ont à cœur de faire rayonner les Vins d’Alsace au quotidien.

Les Grandes Maisons d’Alsace

Sur chaque stand, plus de 70 cuvées présentées par les vignerons, 3 coups de cœur et 1 vin représentant le millésime 2021. Sourires aux lèvres et bonne humeur étaient au rendez-vous pour cette première rencontre de l’année !

Ecoutez Romain Iltis, parrain de l’événement

 

D’autant plus que 2021, est un millésime qui a marqué les esprits de tous et dont tous les professionnels se souviendront. Printemps dernier, alors que le vignoble alsacien sortait d’un deuxième confinement, qui avait compliqué le marché global, le mauvais temps s’est invité à la partie. C’est donc avec une saison extrêmement pluvieuse, que les vignerons ont dû faire leur maximum pour sauver leur récolte du gel, du mildiou ou encore de l’oïdium. Sur certains secteurs, plus de 70% de rendements en moins !

Jacques Cattin aux côtés des maisons Dopff Irion et Dopff au Moulin ©Nouvelles Gastronomiques

« Les anciens n’avaient pas vu ça depuis, 1957 » affirme Romain Iltis au moment de dévoiler son ressenti sur le millésime. « Il s’agit peut-être d’un petit millésime, mais il s’agit surtout d’un millésime de vigneron ! C’est dans ces années-là, que l’on observe leur savoir-faire et leur expérience », termine le sommelier alsacien.

Ce tour d’horizon des vins a donc une saveur particulière, celle de la dur labeur et de la résilience des vignerons, qui ont su tirer le meilleur de leurs vignes et de leurs terroirs.

Maison Pierre Sparr avec le Domaine Trimbach dont Anne Trimbach ©Nouvelles Gastronomiques

« Nous fêtons prochainement les 110 ans du Groupement et aujourd’hui je souhaite rendre hommage à Jean Adam, qui a présidé le syndicat avant moi. J’ai beaucoup appris à ses côtés et il nous a quittés la semaine dernière », témoigne Pierre Heydt-Trimbach. 

Ecoutez Pierre Trimbach et Jean-Baptiste Adam

Valoriser l’excellence des vins alsaciens

Alors que les résultats des expéditions de vins français à l’export ont révélé de très belles progressions en 2021 avec une hausse de +27,5% en valeur (10,5 Mds€), les vins d’Alsace se sont particulièrement distingués sur les marchés internationaux avec une croissance en volume de +22,4%. Plusieurs marchés comme le Danemark, la Belgique, les Etats-Unis ou encore la Corée du Sud présentant même des progressions à deux chiffres ! En France, les vins d’Alsace ont également été très dynamiques avec une hausse de +12% (source CIVA). Un dynamisme auquel participent les 30 maisons du GPNVA.

Le concept de ce nouveau rendez-vous annuel plaît aux professionnels alsaciens. « C’est une super manière de mettre en avant les terroirs alsaciens, sur le millésime que l’on va doucement commencer à pouvoir acheter chez les vignerons », souligne Matthieu Koenig chef du restaurant l‘Arbre vert à Berrwiller. « Je remarque que nous avons de moins en moins le temps de nous déplacer pour venir à la rencontre de ces derniers. Grâce à ce format de dégustation, nous avons la possibilité de pouvoir échanger avec plusieurs vignerons et de goûter une plus grande sélection de vins ! J’aime ces moments, car ils nourrissent ma créativité en tant que chef, j’ai déjà de nouvelles idées d’accords », s’enthousiasme le chef alsacien qui avait organisé chez lui l’un des fameux diners des GMA. (relire)

Joseph Leiser et Matthieu Koenig venus déguster le millésime 2021

« Je suis ravi d’être là, chaque vigneron présent aujourd’hui, fait rayonner l’Alsace depuis de nombreuses années et participent à la valorisation des vins de la Région. Des valeurs fortes qui sonnent en commun avec celle de la Confrérie Saint-Etienne, explique Eric Fargeas, délégué général de la Confrérie. « Cette grande dégustation nous permet d’avoir une idée des vins qui seront présentés pour le Sigille des Vins d’Alsace, un concours qui met en lumière la qualité et la typicité de nos cépages. »

Pierre Trimbach, Marie-Paule Gilardoni et Romain Iltis ©Nouvelles Gastronomiques

« Habituellement et depuis 2017, les Grandes Maisons d’Alsace organisaient tous les mois des dîners accords mets et vins, mais la situation sanitaire a mis sur pause les projets du GPNVA » explique Marie-Paule Gilardoni, directrice du syndicat alsacien. Au programme pour l’année à venir, le retour de ces moments de partages hebdomadaires, avec des dîners dans des winstubs, des restaurants étoilés, ainsi qu’un nouveau format avec les apéros des Grandes Maisons d’Alsace (il faudra patienter jusqu’à cet été !)

Par Margot Reinartz
Photos et vidéos : Margot Reinartz

grandes-maisons-alsace.com

Publireportage

À propos du GNPVA

Créé il y a plus d’un siècle, le GPNVA, puis sa marque commerciale les Grandes Maisons d’Alsace, ont largement contribué à l’essor du vignoble des vins d’Alsace. Ils sont des acteurs économiques de premier ordre sur le territoire, exploitant près d’un quart de la surface viticole (en propre et en achat de raisins) et générant plus de 2000 emplois directs et indirects. Impliqués dans les enjeux sociétaux, ces chefs d’entreprises, adhérents du GPNVA, se sont engagés depuis plusieurs années maintenant dans une démarche environnementale et 65% sont d’ores et déjà en biodynamie ou en conversion bio.

Les vignerons présents

  • Jean-Baptiste Adam, Ammerschwihr
  • Léon Beyer, Eguisheim
  • Emile Boeckel, Mittelbergheim
  • Bott Frères, Ribeauvillé
  • Joseph Cattin, Voegtlinshoffen
  • Dopff Au Moulin, Riquewihr
  • Dopff & Irion, Château de Riquewihr
  • Robert Faller & Fils, Ribeauvillé
  • Famille Hugel, Riquewihr
  • Kirrenbourg, Kaysersberg Vignoble
  • Vins d’Alsace Kuehn, Ammerschwihr
  • Kuentz-Bas, Husseren-les-Châteaux
  • Gustave Lorentz, Bergheim
  • Arthur Metz, Marlenheim
  • Clos St-Landelin, V&T Muré, Rouffach
  • Ruhlmann Schutz, Dambach-la-Ville
  • Louis Sipp, Ribeauvillé
  • Pierre Sparr Successeurs, Beblenheim
  • F.E. Trimbach, Ribeauvillé
  • Charles Wantz, Barr
  • Clément Weck & Fils, Gueberschwihr
  • Wunsch & Mann, Wettolsheim
  • Zinck, Eguisheim

Relire :

Dîner des Grandes Maisons d’Alsace chez Julien Binz

Dîner des GMA chez l’Ami Fritz à Ottrott

La famille Hugel membre des Grandes Maisons d’Alsace

La Maison Kuehn, membre des Grandes Maisons d’Alsace

Domaine Louis Sipp et Rulhmann Schultz
Les Grandes Maisons d’Alsace à l’hôtel Bristol de Colmar
Charles Wantz, Domaine Weck et Thierry Mann du domaine Wunsch et Mann
Dégustation des vins du domaine Muré à Rouffach
Domaine Jean Baptiste Adam et Léon Beyer
La Reine des Vins d’Alsace 2019 et le domaine Dopff Irion
Domaine Boeckel et Bott Frères