Michael Wagner, chef sommelier du 1741 à Strasbourg ©Archives le 1741

Les coups de coeur du sommelier Michael Wagner

Directeur et sommelier du restaurant 1741 à Strasbourg, Michael Wagner s’est formé au CEFPPA Adrien Zeller à Illkirch. Il est passé par de belles maisons à l’instar du bœuf à Plobsheim, l’Arnsbourg à Baerenthal (alors 3* Michelin), Les cépages à Genève (1* Michelin), il rejoint « Le Clairefontaine » au Luxembourg de 2009 à 2012, où il décrochera le titre de Meilleur Sommelier du Luxembourg en 2010.

En 2019, il remporte le trophée de Meilleur jeune sommelier lors du Gault&Millau tour. Il signe la carte des vins du restaurant, gratifié d’une étoile au guide Michelin. Cédric Moulot, le propriétaire, lui laisse carte blanche pour exprimer ses sensibilités. 550 références font la part belle à de superbes associations bourguignonnes, une verticale de Pinot Noir, des vins natures, et un vieux Saint-Estèphe 1953 Calon Ségur. Michael Wagner propose une sélection de « coups de cœur » 100 % Alsace.

Vignoble alsacien ©canva

Coup de coeur Riesling

Riesling Grand Cru Wineck- Schlossberg 2014 Domaine Meyer- Fonné à Katzenthal :

Le Domaine Meyer-Fonné est implanté sur un peu plus de 15 ha. Il possède 1,6 ha du Grand Cru Wineck Schlossberg, dans le prolongement du Schlossberg et au terroir granitique encore trop méconnu. Félix y produit un des Rieslings les plus purs que l’on puisse trouver.

Le vin est dense, droit avec une minéralité tout en relief qui saura sublimer par exemple le filet de Saint Pierre confit tatin d’endives et beurre d’agrumes de Fabien Raux.

Coup de coeur Muscat d’Alsace

Muscat d’Alsace 2017 Domaine Jérôme Meyer à Blienschwiller :

Ce domaine tenu par Jérôme depuis le millésime 2006 s’étend sur 7 ha, morcelé entre Dambach et Andlau. Au fil des années, j’ai appris à aimer son muscat, qui reflète véritablement le caractère croquant du fruit et sa bouche gourmande est pleine avec une finale toujours saline.

C’est un vin d’apéritif par excellence, qui saura préparer les palais les plus avisés.

Gewurztraminer en Alsace

Coup de coeur Gewurztraminer

Gewurztraminer Grand Cru Steingrubler 2013 Domaine Barmès Buecher à Wettolsheim :

Le domaine converti en bio est dirigé par Geneviève, Sophie et Maxime, avec passion et brio.
Il fait parti des domaines incontournables du vignoble alsacien. Maxime a réussi sur ce millésime, le tour de force de produire un Gewurztraminer d’un équilibre magistral. Il est dense et puissant tout en gardant une digestibilité qui est la bienvenue notamment sur ce cépage souvent difficile.

Ce vin fera merveille avec un pressé de foie gras et anguille fumée, betterave en condiment.

Le vin d’Alsace ©Archives Good Alsace

Coup de coeur crémant d’Alsace

Crémant d’Alsace Extra Brut 2016 Domaine Lucas Rieffel à Mittelbergheim :

Lucas a converti le domaine en Bio et il jouit de beaux terroirs autour de Mittelbergheim avec entre autres les grands crus Zotzenberg et Kirchberg de Barr. Ce crémant extra brut est une merveille, avec sa longue trame minérale et son fruit tout en chair, sa bulle fine et élégante. Il fait partie des incontournables, d’autant qu’il est un des rares à être complètement élaboré par lui- même, du terroir à la mise en bouteille.

Il sera parfait à l’apéritif ou encore sur des huîtres en texture (crues, pochées, en bavaroise à l’aneth).

Coup de coeur Pinot Gris

Pinot Gris Réserve Personnelle 2014 Domaine Trimbach à Ribeauvillé :

Vignes provenant du Grand Cru Osterberg à Ribeauvillé avec une majorité de vignes de plus de cinquante ans. Pierre Trimbach en fin vinificateur du cépage, réussit avec brio à en tirer un équilibre souverain sur ce millésime. On y retrouve tout ce que l’on aime dans le pinot gris : un fruit mûr et concentré, un côté fumé, sous-bois et une fraîcheur sous-jacente qui transporte le vin sur une dimension de grands blancs secs et puissants.

Le sommelier le propose pour escorter une Pintade Fermière juste rôtie, céleri et truffes et jus au vin jaune.

Vignoble alsacien ©canva

Coup de coeur Sylvaner

Sylvaner Grand Cru Zotzenberg 2015 Domaine Albert Seltz à Mittelbergheim :

Grâce à Albert Seltz, vigneron à Mittelbergheim, le Zotzenberg est devenu Grand Cru. Ce vin est vendangé tardivement, laissé en grappes entières et mis en fermentation dans la plus pure tradition. C’est un Sylvaner dense avec un peu de sucre résiduel qui ne manque ni de classe ni d’équilibre subtilement apporté par la salinité.

Un grand vin nature à boire sur une escalope de foie gras pochée dans un consommé de canard à la fève de Tonka.

Michael Wagner ©Aline

Coup de coeur Pinot Noir

Burlenberg 2004 Domaine Marcel Deiss à Bergheim :

Terroir situé à Bergheim, qui signifie « La colline Brûlée » au sous-sol calcairo-volcanique. Sur le millésime 2004, Jean-Michel y produit un jus serré, puissant, sanguin au fumet noble et à l’allonge magnifique. Incontestablement un des plus grands vins rouges d’Alsace.

À déguster avec la noisette de chevreuil cuite au sautoir, mousseline de berawaecke, champignons, pommes soufflées et sauce Grand Veneur signée par le chef Fabien Raux.

Coup de coeur caviste

Le Théâtre du vin à Fegersheim et Strasbourg, créé par Christophe Lasvigne, « le bien nommé » :

Un choix énorme entre pépites d’ici et d’ailleurs, toutes les régions y sont présentes avec des découvertes ou encore des domaines références. Les vins du monde ne sont pas en reste, une gamme de vin nature en développement et une mise en avant très intéressante sur les 51 Grands Crus d’Alsace, que l’on ne valorise jamais assez.

Bref, une cave, des cavistes de très bons conseils et des pépites à tous les prix.

le1741.fr