image_pdfimage_print

Situés dans une sinuosité de la rue Bonaparte, à Nice, non loin de la place Garibaldi, les « Agitateurs » accueillent depuis un an un public de plus en plus nombreux. Juliette Busetto, Pierre-Jean Arpurt et Samuel Victori ont uni leurs talents pour proposer une cuisine décomplexée, raffinée, avec ce qu’il faut dans les assiettes pour réjouir des tablées de gourmets en quête d’une belle expérience. Les Nouvelles Gastronomiques Côte d’Azur et Monaco y étaient hier soir…


Un parcours de référence

Samuel Victori en action. © Fabrice Roy

Samuel Victori en action. © Fabrice Roy
Ils se sont rencontrés à l’Institut Paul Bocuse de Lyon, à Ecully. Leurs chemins ont ensuite fort temporairement divergé. Pour Pierre-Jean Artpurt, c’est un détour par Shanghaï pour l’ouverture d’un nouveau concept de restauration. Quant à Juliette Busetto qui a commencé sa jeune carrière par une licence en architecture, et Samuel Victori, ils feront leurs classes chez Michel Troisgros, puis à l’Epicure *** du Bristol Paris et le Passage 53 **.
Début 2018 c’est la décision d’association et la recherche d’un local pour accueillir le concept. C’est chose faîte rue Bonaparte, près de la place Garibaldi, le 16 mai 2018.
Un an plus tard, c’est l’affluence pour les deux services dans un cadre bistrot chic qui tire parti de chaque mètre carré.

Du bout des doigts…

Les Accras... © Fabrice Roy

Les Accras… © Fabrice Roy
On commence du bout des doigts avec un choix de petites choses goûteuses à partager sur le pouce ou plutôt dans l’assiette. Au hasard des lignes, un houmous fait maison juste exceptionnel (et c’est un demi-oriental qui le dit), un saucisson truffé italien, la cervelle de Canut ou les ribs de porc façon Karaage…

En amuse-bouche, nous avons eu droit à des petits Accras réhaussés d’une pointe de gingembre.


L’échappée belle les yeux fermés…

Madame l'asperge... © Fabrice Roy

Madame l’asperge… © Fabrice Roy
Ce sont ensuite deux menus, le premier en 6 séquences (l’échappée belle), le second (les yeux fermés) qui rajoute trois séquences supplémentaires et les suggestions de saison. Chaque plat proposé peut également se commander à la carte.
Ce soir-là, la pièce de bœuf maturée en suggestion ayant été plébiscitée par les gourmands du premier service, c’est un Saint-Pierre au vin jaune et aux petits légumes confits qui nous a été proposé.
Parmi les plats dégustés hier, madame l’asperge en robe de curry vert, l’histoire d’un rouget et de sa sauce au vin de la même couleur, le filet mignon de veau et son sabayon aux sucs de langoustine.
Pour le dessert, notre choix s’est porté sur un dessert « cacahuètes », mousse de lait dulcey et baileys, glace cacahuète praliné et nougatine, cookie cru… aux cacahuètes, bien entendu. Pour la bonne conscience, nous avons également dégusté les fraises, tuiles croquantes et vinaigre balsamique.

Si l’ambition des Agitateurs est de marier une cuisine recherchée et généreuse avec une ambiance conviviale, le pari est réussi…


Le Saint-Pierre et le vin jaune... © Fabrice Roy

Le Saint-Pierre et le vin jaune… © Fabrice Roy


Rouget et réduction de vin rouge... © Fabrice Roy

Rouget et réduction de vin rouge… © Fabrice Roy

Les Agitateurs

24, rue Bonaparte
06300 Nice
Tél: 0987 33 02 03
www.lesagitateurs.com