image_pdfimage_print

Après 6 années de recherches, Jean-Marc Tachet, Meilleur Ouvrier de France, vient de mettre au point un procédé qui permet de conserver la qualité nutritionnelle et de santé des aliments, voire de les augmenter.

Cette innovation, identifiée sous l’appellation « Procédé de conservation des aliments crus » intéresse déjà les acteurs de la restauration, de l’agro-alimentaire, de la grande distribution ou du secteur médico-social.

Le chef Jean Marc TACHET, a pour adage « La Cuisine c’est la Vie ». Dans la continuité du chef Georges PRALUS, précurseur de la cuisson sous vide, il sillonne le monde pour transmettre son savoir, sa vision et la technique d’imprégnation bienfaisante des aliments. Il forme à l’excellence les équipes de restaurants, les élèves d’écoles de cuisine ou d’écoles d’ingénieurs. C’est aussi l’un des coachs de l’équipe de France militaire pour le concours Trident d’Or, qui est l’équivalent de la coupe du monde de la cuisine.

Adepte de la naturalité des produits et en tant que cuisinier, le chef désigne l’aliment comme un atout essentiel pour une santé saine. Dans le cadre de son projet alimentation et santé, il a mis au point une technique innovante pour garantir que les aliments conservent leurs valeurs nutritives et leurs bienfaits pour la santé.

La préparation des aliments, qui utilise la technique de l’imprégnation sous vide sur laquelle Jean-Marc Tachet a travaillé de nombreuses années dans son laboratoire de recherche, allie tradition ancestrale et technologie.

Tout aliment cru est transformé par imprégnation sous vide, avec des marinades, des élixirs ou des potions culinaires. Les produits peuvent être ensuite conservés au frais ou à température ambiante en fonction du procédé. Créant ainsi une nouvelle et 7ème gamme alimentaire, identifiée via un brevet de l’INPI comme le « Procédé de Conservation des aliments crus ».

La validation de la preuve scientifique du procédé est revenue à l’Institut UniLaSalle de Beauvais. Cette école d’ingénieurs, reconnue pour son expertise internationale dans l’accompagnement de la restauration de santé et du secteur médico-social qui lui a notamment valu le Grand Prix du SIRHA 2017, a tout mis en oeuvre pour argumenter un brevet qui fait figure d’une véritable révolution culturelle.

De la restauration à l’agroalimentaire, en passant par la grande distribution et les pratiques de soins, c’est toute la filière d’activités liées à l’alimentation et à la santé qui est concernée par cette innovation.

De nombreux acteurs de l’industrie agro-alimentaire ont déjà compris l’intérêt de cette innovation qui permettra de proposer aux consommateurs, mais aussi aux personnes déficientes en matière de défenses immunitaires ou carencées, des produits sains, régénérateurs, véritablement nourrissants et extrêmement bénéfiques pour la santé.

A propos de Jean-Marc Tachet

C’est dans son laboratoire en Isère, qu’il puise son inspiration. Jean_Marc Tachet trouve en ce lieu situé sur la route des stations de ski, la simplicité, la nature, le bien-être et la santé, soit tout un concentré de valeurs qui le poussent à innover dans le respect d’une éthique traduite dans son adage « la cuisine c’est la vie ».

Très engagé dans des actions dédiées au secteur médico-social, le partage et l’échange sont l’essence même de sa vie. En 1993, à tout juste 25 ans, Jean-Marc Tachet devient le plus jeune Meilleur Ouvrier de France.

Aujourd’hui, il allie technicité et esthétisme et exploite toutes les ressources gustatives, olfactives et visuelles que la nature nous livre. Reconnu par la profession, le chef oeuvre à la transmission.