Le dimanche 24 janvier 2016, la revanche de la Battle Gourméditerrannée / Toques Blanches Lyonnaises s’est déroulée sur le salon Food In Sud à Marseille élevant sur le podium les Lyonnais. Après une victoire à Lyon des Marseillais, le match retour derrière les fourneaux s’imposait, en toute amitié. C’est dans une belle ambiance que les différents duo se sont succédés sous la présidence de Michel Sarran et l’animation de Guillaume Gomez, avec dans le jury les deux parrains du salon Gérald Passedat et Maroun Chedid.

La seconde édition du salon Food In Sud à Marseille s’annonce d’ores et déjà comme un succès. L’implication et la mobilisation d’institutions et d’organisations professionnelles ont permis l’organisation de concours de qualité, parrainés par de grands chefs étoilés et Meilleurs Ouvriers de France de renommée nationale et internationale. Un rythme de concours soutenu qui permet à Food’in Sud de mettre en avant des métiers et savoir-faire, et de découvrir de nouveaux talents.

L’attraction du jour : le rendez-vous de 17h sur la place des Chefs du Sud.

L’équipe Gourméditerrannée

Rappel des faits : 

C’est un matin de juin 2014 que l’idée naquit : Lionel Lévy, chef de l’Alcyone* (Intercontinental Marseille) proposa à Brake France un match de cuisiniers entre l’association Gourméditerranée, dont il est Vice-Président, et les Toques Blanches Lyonnaises, toutes deux partenaires du distributeur de produits pour la restauration.

Cette idée germa et conduisit les cuisiniers marseillais à Lyon pour défier les Toques Blanches Lyonnaises sur leur territoire, lors du Sirha. Le match fut digne d’une rencontre OL-OM, à renfort de cornes de brumes et cri de supporters, autour de grands classiques revisités de la cuisine traditionnelle de chaque équipe. Marseille l’emporta sur les terres lyonnaises.

Toques Blanches Lyonnaises

La suite : 

Il fallut donc prendre une revanche culinaire.

Rendez-vous fut pris pour une amicale « revanche » à Marseille sur Food’in Sud en janvier 2016. Brake organise donc ce match retour. Prise très au sérieux, la rencontre se fera autour de 3 battles entre des binômes de chefs de chaque association et sous l’œil d’un jury avisé.

 

le jury

Les forces en présence : 

Côté lyonnais les chefs, membres des Toques Blanches Lyonnaises :

Christophe Roure MOF, Le Neuvième Art**, Lyon
Olivier Paget L’âme Soeur, Lyon
Davy Tissot ex-chef étoilé et MOF de la Villa Florentine, Lyon
Julien Gautier Le M restaurant, Lyon
Stéphane Fernandez Steff, Lyon
Mathieu Viannay, MOF, La Mère Brazier**, Lyon

« Coachés » par le chef Joseph Viola (MOF, daniel & denise, Lyon), et Vice-président des toques Blanches Lyonnaises, tandis que dans le jury se plaçait Christophe Marguin, le président de l’association.

Une compétition en duo, sous l’observation de Guillaume Gomez et Gerald Passedat

Face à eux, l’équipe de chefs de Gourméditerranée :

Ludovic Turac, Une Table au Sud*, Marseille
Sylvain Robert, L’Aromat, Marseille
Yannis Lisseri, Le Péron, Marseille
Pierre-Jean Carton, Le Bec Fin, Fos sur Mer
Jean-Claude De Lanfranchi, La Table 5, Marseille
Clément Higgins, Pâtissier Bricoleur de douceurs Marseille

« Coachés » par le chef Lionel Lévy (Alcyone*, intercontinental Marseille), Vice-Président de Gourméditerranée, tandis que dans le jury on retrouvait Gerald Passedat, président de l’association.

 

 

une complétion dans la joie et la bonne humeur

« Ce sont des chefs confirmés qui viennent se mettre en danger pour vous faire un spectacle » a souligné Guillaume Gomez, chef de cuisine de l’Elysée, en véritable journaliste animateur de l’événement. Visant le public, il rend hommage à Régis Marcon « Dans le public assis par terre, il y a un très très grand chef venu assister à la compétition ».

« Je suis ravi d’être ici, il y a une très belle ambiance, bravo à Gérald Passedat pour la réussite de cette seconde édition » adresse-il au parrain du salon.

 

Pour respecter la thématique du salon, les recettes sur lesquelles se sont affrontées les deux équipes sont issues de la cuisine méditerranéenne, autour de produits imposés fournis par Brake France. Le « casting » promet déjà une rencontre digne des meilleurs concours gastronomiques. Au menu Paella de couteaux, ragoût, ris de veau, risotto, ou Crousti gaufrette.

Pomme de ris de veau clouté aux anchois timbale de macaroni et risotto de céleri aux olives

Pendant plus de deux heures, en duo les équipes ont réalisé en 30mn une recette; une entrée sucrée ou un plat à présenter au jury présidé par Michel Sarran, Restaurant Michel Sarran**, Toulouse, et composé de Gérald Passedat,

Le Petit Nice***, Marseille, Président de Gourméditerranée, Christophe Marguin, Restaurant Christophe Marguin, Les Echets, Président des Toques Blanches Lyonnaises, Maroun Chedid, Chef de l’année à l’international 2013, dominique Frerard, Les Trois Forts, Sofitel Marseille, Marc Eesquerré, Rédacteur en chef des guides Gault&Millau, Frédéric Berthod,
33 Cité, Lyon, Françoise Monnet, Journaliste Le Progrès, Anne Garabedian, Journaliste culinaire, France Bleu Provence et Odille Mattei, Journaliste émission Goûtez-voir sur France 3 dont c’était l’anniversaire.

 

Deux associations 

C’est en janvier 2012 qu’est née l’association Gourméditerranée autour de Gérald Passedat (Le Petit Nice ***), Lionel Lévy (Hôtel Intercontinental – l’Alcyone *) et Guillaume Sourrieu (L’Epuisette *). Aujourd’hui, Gourméditerranée rassemble plus de 70 chefs, restaurateurs et artisans de Marseille et alentours, tous amoureux de la cuisine « made in Marseille », tous réunis afin de valoriser le territoire grâce à l’amour de la culture, du produit, et de la gastronomie de notre région.

 

Beaucoup plus anciennes, Les Toques Blanches Lyonnaises ont été fondées en 1936 par 7 cuisiniers émérites de la région lyonnaise pour promouvoir la gastronomie lyonnaise. Les plus grands se sont associés à ces idéaux comme notamment messieurs Pierre BLANC, Pierre ORSI, et bien d’autres figures notables de la cuisine lyonnaise. Avec aujourd’hui près de 110 chefs adhérents, l’association représente aux yeux du grand public un gage de qualité et de sérieux

Pendant plus de deux heures, un festival de techniques culinaires, de recettes inédites, de rebondissements, de taquineries et de piques en tout genre, ont rythmé la compétition. Il s’agissait avant tout de se rencontrer et de partager une passion, de faire de la transmission tout en mettant à l’honneur les produits d’une région : aujourd’hui pour la revanche : La Méditerranée.

Les équipe, le jury et les organisateurs

Au termes de la compétition, les scores se sont rééquilibrés puisque Les Toques Blanches Lyonnaises ont remporté le trophée sur les terres marseillaises. Une « belle » est-elle déjà programmée pour l’an prochain?

Est-ce que ce tournoi inter-associations professionnelles régionales pourrait s’étendre à d’autres régions de France et inviter par exemple Les Etoiles d’Alsace, les Chefs d’Alsace ou Tables & Saveurs de Bretagne ?

La revanche est remportée par Lyon.

L’idée d’un tournoi culinaire par équipe, qui met en scène dans la joie et la bonne humeur des « compétiteurs » sélectionnés par des coachs, qui s’entrainent et forment une équipe de cuisiniers solidaires au service du goût, serait une première. Ces battles interrégionales de cuisiniers permettraient de faire la part belle aux produits de toutes les régions, des rencontres de chefs, des échanges de carnets d’adresse de producteurs avec toujours en fil conducteur le partage et la transmission.

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©Cook and Shoot, Jean-Philippe Garabedian et Sandrine Kauffer

www.gourmediterranee.org/
www.toques-blanches-lyonnaises.com/

www.foodinsud.com/