Gwendal Briant, apprenti du Chef Romain Gicquel à La Ferme de Voisins (Voisins-le-Bretonneux), a été sacré Meilleur Apprenti Cuisinier de France 2015. Lundi 7 décembre 2015, s’est déroulé à l’École Ferrandi Paris, la 61ème finale du Meilleur Apprenti Cuisinier de France, Promotion Fernand Mischler, Hommage à Roger Roucou, organisée par l’association des Maîtres Cuisiniers de France.

VOIR LE PALMARÈS COMPLET

Meilleur Apprenti de France 2015 Des Maitres Cuisiniers de France

BRIANT Gwendal MAF 20105 et 1er Prix Dessert
« La Ferme des Voisins » Voisins le bretonneux
Groupe Ferrandi Campus Jouy en Josas (78)

• MARIETTE Clara 2nd Lauréat
« Assemblée Nationale Palais Bourbon- »
Ecole FERRANDI Paris (75)

• ROBIN Mathieu 3ème Lauréat 
Hotel Sofitel Marseille
Lycée hôtelier régional Marseille Bonneveine (13)

• BURON Antonin 1er Prix Poisson
Lycée Ambroise Croizat Moutiers (73)

• HOUDOT Mathilde 1er Prix Viande
« Auberge de la Beursaudière » Nitry (89)
CIFA d’Auxerre

 

Gwendal Briant est Meilleur Apprenti de France des Maitres Cuisiniers de France
7h du matin, les dix candidats s’affèrent aux fourneaux. Ils ont quatre heures pour réaliser quatre assiettes des trois plats imposés. Nage de Saint-Jacques et escalopes de saumon mi-cuites d’Écosse Label Rouge ; carré de porc « francilin » rôti ou poêlé, jus court, choux rouge aux marrons, quenelles au fromage blanc ; et mousse chocolat-café, crème de Grand Marnier. Ces recettes appartiennent à Fernand Mischler, ancien Chef doublement étoilé de l’auberge du Cheval Blanc à Lembach. Un bel hommage pour ce grand chef, et un défi de taille pour ces jeunes candidats.

10h, les cocottes chantent sur le feu, les Saint-Jacques dorent sur les poêles, et l’odeur de la liqueur embaume avec douceur tandis, que les jeunes apprentis manient avec rythme et élégance les cuillères pour former de parfaites quenelles. Le minuteur sonne la fin de la cuisson du Streusel, la dégustation commence dans une heure.

 

Premier Prix Dessert pour Gwendal Briant MAF 2015

Premier Prix Dessert pour Gwendal Briant MAF 2015
11h, le premier candidat dresse son entrée, sur le passe, tout doit être impeccable. L’équipe de salle – tous élèves de Ferrandi – s’alignent pour prendre les plateaux et les amener au jury. En cadence, les assiettes de l’entrée sont présentées. Puis le carré, entier, sur un plateau en argent, accompagné de son chou rouge aux marrons, fait spectacle au moment de la découpe. L’art et la manière du service à la russe, une tradition ancestrale. Enfin les desserts font leur entrée. Pendant près de trois heures, les assiettes des dix candidats se sont harmonieusement enchainées. La dégustation prend fin, les jurys remplissent et rendent leurs bulletins. Il n’est jamais chose facile d’attribuer des notes à des critères. Les assiettes – à la fois similaires et complètement différentes – appartiennent à des univers propres à chacun. Comme souvent, il est question d’un rien entre chaque candidat, et comme toujours, il faut en désigner qu’un. Celui qui fait la différence, celui qui mérite le titre unique du Meilleur Apprenti Cuisinier de France.

16h, l’annonce des résultats va commencer, le stress des candidats est à son comble. Eux, qui, depuis 7h du matin aujourd’hui et depuis septembre, au tout début du concours, se donnent pour décrocher le titre de Meilleur Apprenti Cuisinier de France. Les portes s’ouvrent ; chefs membres du jury, candidats, parents et amis, chefs et partenaires, s’avancent vers le pupitre de Monsieur le Président – Christian Têtedoie – qui ouvre la remise de la finale. À ses côtés, le Président d’Honneur Monsieur Blanchet et le vice-président Francis Robin. Après un magnifique discours en guise d’amuse-bouche, un touchant hommage à Madame Jacqueline Roucou (fille de Monsieur Roger Roucou, Président des MCF de 1988 à 1991 et parrain posthume de cette année) et des remerciements aux partenaires, il annonce les prix.

Trois prix spéciaux honorifiques sont alors gratifiés. Le premier prix de la nage est attribué à Antonin Buron, sous les yeux fiers de son père le Chef Stéphane Buron et du Chef Michel Rochedy (Le Chabichou, Courchevel). Le premier prix de la viande est décerné à Mathilde Houdot, apprentie à l’Auberge de la Beursaudière à Nitry ; et le premier prix dessert à Gwendal Briant, apprenti à La Ferme de Voisins à Voisins-le-Bretonneux. Bonheur, reconnaissance, satisfaction ne laissent apparaître sur le visage des trois.

 

Après le tonnerre d’applaudissement qui a fait écho dans la salle, Monsieur Têtedoie, attribue les premières places.
Remporte le titre de Meilleur Apprenti Cuisinier de France, le jeune Gwendal Briant, apprenti du Chef Meilleur Cuisinier de France Romain Gicquel à La Ferme de Voisins. Cris, joie, exclamations, acclamations. Les yeux de Romain brillent sous l’émotion. Fier de voir son jeune apprenti sacré le Meilleur aujourd’hui. Âgé de 17 ans seulement, ce titre est un bel accomplissement et une belle étape dans sa longue carrière qui commence à peine.

Arrive en seconde position, avec tout autant d’honneur, la jeune Clara Mariette, apprentie à l’Assemblée Nationale Palais Bourbon. Et enfin, sur la troisième place du podium, le jeune Mathieu Robin, apprenti du Chef Dominique Frérard au Sofitel Marseille. Pour les sept autres candidats, Monsieur Têtedoie leur attribue, la quatrième place. Tous sont arrivés en finale ; cela est reconnaissable.

Depuis aujourd’hui soixante-et-un an, les chefs membres de l’association des Maîtres Cuisiniers de France organisent ce concours pour le faire-valoir de notre patrimoine et donner aux jeunes apprentis, le challenge de se dépasser. Ce titre gratifiant signifie la transmission du chef à l’apprenti. Honneur à la gastronomie française, la relève est assurée.

Géraldine Martens

Photo de Une : le podium avec Gwendal Briant (avec la coupe) et à ses cotés Fernand Mischler parrain de la promotion