image_pdfimage_print

Après avoir aiguisé ses couteaux comme chef indépendant, à domicile, pour les autres ou en pop-up éphémère, Alexandre Marchon s’installe à Paris en ses propres murs pour concrétiser son envie de restaurant à son image.

Marchon a ouvert ses portes le 1er septembre 2020.

À 34 ans, le chef autodidacte Alexandre Marchon ouvre sa première adresse « en dur » dans le 11ème arrondissement de Paris, avec une offre gastronomique qui s’affranchit des règles.

Pour le midi, 3 formules sont proposées : entrée/plat ou plat/dessert à 21€, entrée/plat/dessert à 25€, ainsi qu’un menu Dégustation à 39€.

Le soir, le chef concocte des dîners découvertes en 3, 5 ou 7 temps (de 39 à 79€).

Enfin, pour le dimanche midi, place au « PDD » (prononcer Pididi), le « Poulet Du Dimanche », rôti et accompagné de plusieurs garnitures, dont l’inévitable purée de pomme de terre. Cette volaille est à déguster sur place de 13h à 16h, autour d’une formule, ou en précommande et à venir chercher sur place le matin.

Le chef redonne au fil des saisons la part belle aux légumes dont il fait le centre de toutes ses assiettes. Une cuisine responsable, qui s’attache à créer un nouvel équilibre entre les produits, toujours bio et bien sourcés. Obsédé des accords, Alexandre Marchon pense ses assiettes en triptyques légumes, condiments et sauces : un beurre blanc brillant ou un jus de viande sur un légume, une tomate farcie cuite en feuille de figuier, un fruit traité en légume, des cocktails légumiers pour faire écho à l’assiette…

Une gastronomie à accompagner de beaux vins, produits dans le respect de la vigne et de la terre. Le chef a sélectionné des bouteilles nature travaillées par des vignerons talentueux et exigeants (Nicolas Joly, Pierre Frick, Georges Descombes…).

Pour prolonger le plaisir en fin de repas, les clients sont invités à déguster un morceau de chocolat, autre passion d’Alexandre Marchon.

Pour la décoration de sa première adresse, le chef a imaginé, avec le cabinet d’architecte Akira Studio, une table d’une cinquantaine de places où la couleur vient de la matière : terrazzo, zellige, enduit terracotta, pass en acier corten, poteaux pierre de taille et parquet d’époque.

Jusqu’à la surprise du bureau du chef, entouré d’une verrière. Il est d’ailleurs possible de cotiser à l’année au «Club du Bureau du Chef» pour s’assurer son rond de serviette et vivre une expérience immersive entre la cuisine et la salle.

Marchon

161 rue Saint-Maur
75011 Paris
marchon-restaurant.fr