Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué et pourquoi être clair et cohérent quand on peut être absurde et confus ? L’Umih 67 vient d’envoyer une lettre à ses adhérents les informant qu’en cuisine, les salariés ne seront pas soumis au Pass Sanitaire* (sous certaines conditions*)

« Cela fait maintenant une semaine que nous recevons des informations contradictoires concernant le pass sanitaire en cuisine », expliquent Roger Sengel, Président du GHRD-UMIH 67, Pierre Siegel, et Jacques Chomenski. 

« Nous venons d’apprendre un revirement du Gouvernement qui va nécessiter de chacun, beaucoup de tact et de discernement, lors des discussions avec les salariés », poursuivent-ils.

cette information a été donné en direct par la ministre du travail, Elisabeth Borne, qui répondait aux questions de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, lundi 30 août 2021, précisant que le Pass Sanitaire est obligatoire pour le personnel en contact avec le public.

« Les salariés qui sont au contact avec le public. Donc par exemple dans un restaurant, il est obligatoire pour le serveur mais pas pour le cuisinier, sauf si le cuisinier apporte lui même les plats. Donc c’est bien pour les salariés en contact avec le public, dans les établissements où on demande le pass sanitaire aux clients« .

 

« Après de nombreuses tergiversations qui ont duré plusieurs semaines, la ministre du Travail indique que les personnes officiant en cuisine (cuisinier, plonge…) ne sont PAS soumises au pass sanitaire. Soit, l’inverse de ce qui nous a été encore confirmé le vendredi 20 août 2021 ! Où est la crédibilité ?! Nous n’avons toujours pas d’écrit sur lequel nous appuyer, mise à part une intervention télévisée. Franchement, c’est du Audiard ! « , s’exclament les responsables de l’UMIH

Volteface sidérante qui va générer de potentiels conflits

Ce revirement a de vraies conséquences. Après avoir annoncé de manière catégorique à plusieurs reprises que tout le personnel était concerné, aujourd’hui, le jour de l’échéance, nous voilà devant une volteface sidérante. Les salariés que vous avez parfois eu grand peine à convaincre vont se sentir manipulés ! Il faut les renvoyer aux déclarations de la Ministre du Travail et de ses services. », précisent-ils mentionnant bien qu’ils en sont pas responsables de cette obligation vaccinale dissimulée et finalement qui ne le serait pas.

« Attention alors au repas du personnel, il sera sûrement opportun de séparer les équipes lors des repas…Si cela va permettre de rassurer certains professionnels inquiets de potentiels conflits, vis-à-vis du personnel du service, cela va créer d’autres tensions, plus fortes encore », redoutent les dirigeants du syndicat professionnel.

Cuisine ouverte chez Irma Brasserie Bocuse-Annecy ©Sandrine Kauffer-Binz

Pour résumer  * :

Si la cuisine est considérée comme inaccessible : Pas de Pass sanitaire, mais port du masque obligatoire.

Si la cuisine est ouverte, ou si le personnel de cuisine se rend en salle : Pass sanitaire obligatoire, mais le masque pourra être retiré le 30 août pour les majeurs. Les salariés mineurs, pourront le retirer le 30 septembre !

« Au moment d’écrire cette lettre, nous ne savons pas si dans les cuisines où tous les salariés sont vaccinés, le port du masque peut être abandonné le 30 août. En toute logique oui, mais les lignes introductives vous démontrent que cette dernière peu de place avec la crise… »

Personnel de service et en contact avec la clientèle : Pass obligatoire le 30 août 2021, mais les salariés majeurs pourront retirer le masque. Pour les salariés mineurs, le 30 septembre !

 

A savoir

Le dirigeant a toujours la faculté d’imposer le masque aux salariés et aux clients. Il faut les prévenir par une note de service.

 

L’employeur doit vérifier le pass sanitaire de ses salariés

 

Dès lors que le salarié est amené à devoir présenter un pass sanitaire, l’employeur doit procéder à la vérification du respect de son obligation par le salarié.

La FAQ précise que les salariés soumis au pass sanitaire peuvent présenter à leur employeur leur justificatif de statut vaccinal complet. Dans ce cas, l’employeur peut conserver le résultat du contrôle opéré et délivrer le cas échéant, un titre spécifique permettant ensuite une vérification simplifiée.

Attention ! L’employeur ne peut pas conserver le justificatif. Autrement dit, l’employeur ne peut pas conserver le QR code mais uniquement le résultat de l’opération de vérification, c’est-à-dire l’information selon laquelle le pass est valide ou non.