La salle de la stub va être finalisée dans sa décoration par Marie-Laure Bohrer

Erstein « Faire de l’Auberge du Ried un lieu de vie ! »

Sur la place de l’Hôtel de ville, en centre ville d’Erstein, l’Auberge du Ried, construite en 1880, qui appartient depuis 3 générations à la famille Marx, vient de changer de mains.

À 38 ans, Jean-Noël Scheer, technico-commercial Grand-Est pendant 10 ans en cuisines équipées pour les particuliers puis formateur chez un grand équipementier, entreprend de changer de vie et rachète le fonds de commerce de l’auberge du Ried avec deux associés : Philippe Bohrer et Damien Dellaleau, son beau-frère par alliance.

L’Auberge du Ried, place de l’hotel de ville appartient depuis trois générations à la famille Marx
Né à Erstein, fréquentant l’auberge du Ried en famille, cette nouvelle vie professionnelle et cette acquisition sont aussi affectives. « J’y ai des souvenirs d’enfance, je venais ici avec mon père qui jouait au tiercé. Et c’est la tradition, chaque année mon grand-père fête son anniversaire à l’Auberge du Ried et comme la plupart des Ersteinois, les événements importants familiaux sont célébrés ici », raconte Jean-Noël Scheer, propriétaire depuis le 15 novembre 2010.

 

Jean-Noel Scheer, 38 ans change de vie et reprend l’auberge du Ried à Erstein, sa ville natale

Co-gérant de l’établissement, le nouveau propriétaire fourmille de projets. Certes le restaurant a quasiment été repris « clés en main », mais les rideaux et nappages vont être très rapidement changés. « C’est Marie-Laure Bohrer qui s’occupe de la décoration. Je lui fais confiance. Les couleurs seront vert et crème, en rappel de la frise ».

D’une capacité de 120 couverts, le restaurateur voudrait donner une nouvelle identité à une des salles et créer une brasserie italienne courant 2011. « J’ai deux entrées dans le restaurant. J’aimerais beaucoup avoir deux salles différentes avec deux cartes et deux ambiances, en quelque sorte 2 restaurants en 1 », confie Jean-Noël Scheer.

 

La salle de la stub va être finalisée dans sa décoration par Marie-Laure Bohrer

Créatif et entreprenant, il a déjà songé à mettre en place des animations et soirées à thème. « J’aimerai que l’auberge du Ried redevienne ce grand lieu de rencontres des Ersteinois, un lieu de vie, une sorte de « bistrot des copains », précise-t-il. Ainsi, prévoit-il des soirées « sportives » sur grand écran, des soirées « magie », et soirée spéciale entre filles. Mais ce père de deux enfants pense également aux plus petits et pourquoi pas ne pas proposer des cours de cuisine ?

Après le service, le patron apprécie particulièrement de passer de table en table pour échanger quelques mots avec les clients. Un instant chaleureux et convivial, pour redonner une âme à la salle.

 

A gauche, un ancien lit, belle pièce d’antiquité, a été restauré et transformé en banc

Le chef Ludovic Treiber propose une carte avec des spécialités alsaciennes : waedele, fleisch Kiechele, escargots, grumberekiechele, baeckeoffe maison, sans oublier une carte de fromages chauds, tartes flambées ou la fameuse choucroute, l’auberge du Ried étant « Relais sur la route de la choucroute ».

Vous pourrez aussi déguster à la carte des cuisses de grenouilles provençales ou persillées, la poêlée de gambas ou le sandre à la crème, et apprécier des suggestions telles que les moules marinières ou à la crème, une poêlée de pleurotes et giroles, tête de veau gribiche, l’onglet de veau et une carte des viandes reprenant tous vos plats préférés.

 

La seconde salle va être transformée courant 2011

Jean-Noël Scheer affiche un prévisionnel d’ouverture de 7/7 dès le premier trimestre 2011.

Plats du jour à emporter : 7,80€
Carte :12€
Menu 3 plats : 17,85 €, 22€ et 23 €

Publirédactionnel

Auberge du Ried
2 place de l’hotel de ville
67150 Erstein
Tel 03 88 98 01 78
Fax 03 88 59 81 09
www.aubergeduried.com

 

Jean-Noel Scheer et son chef Ludovic Treiber près de la vieille caisse enregistreuse