image_pdfimage_print

La rencontre annuelle des chefs des grands de ce monde, 21 cuisiniers, dont Guillaume Gomez, chef des cuisines de l’Elysée et Président de l’Association des Cuisiniers de la République Française, se déroulait du 13 au 21 juillet. Cette manifestation annuelle du Club des Chefs des Chefs s’est invitée cette année à Genève et à Milan.

Le club des Chefs des Chefs, le club gastronomique le plus exclusif au monde, selon Gilles Bragard qui l’a fondé en 1977, se réunit chaque année pour faire rayonner la gastronomie à l’international, participer à différentes événements culinaires et organiser des manifestations caritatives.

Pour faire partie de ce club, il faut être cuisinier d’un chef d’Etat, ce qui limite d’autant le nombre de postulants.

 

En salle plénière

En salle plénière
Cette année, ce sont la Suisse et l’Italie qui étaient à l’honneur! Visites, dégustations et escales culinaires étaient au programme, mais ce fût surtout l’occasion pour les chefs de participer à des œuvres caritatives. Le 14 juillet, un dîner de charité, suivi d’une vente aux enchères, a été organisé au Palais Richemond de Genève, au bénéfice de la Croix Rouge et en l’honneur des réfugiés syriens du Liban. A Milan a eu lieu un dîner au profit de la « Fondazione Francesca Rava », en soutien aux enfants d’Haïti.

 

Guillaume Gomez avec Christian Garcia chef de cuisine du Prince Albert et Président du Club des Chefs des Chefs

Guillaume Gomez avec Christian Garcia chef de cuisine du Prince Albert et Président du Club des Chefs des Chefs
Fervent acteur du Club des chefs des chefs, Guillaume Gomez, chef des cuisines de l’Elysée était bien sûr au rendez-vous ! Au delà de ses fonctions, il a à cœur de faire rayonner la gastronomie et le métier de chef cuisinier, dans le monde entier.

 

Guillaume Gomez avec Cristeta Comerford chef de cuisine de la Maison Blanche

Guillaume Gomez avec Cristeta Comerford chef de cuisine de la Maison Blanche
Il a d’ailleurs été nommé en 2013 ambassadeur des « Geographical Indication », équivalent de nos AOC en France, par les Nations Unies.

Ces chefs qui sont dans le secret des goûts culinaires des politiques et souverains de ce monde, ont pour habitude de dire que « La politique divise souvent les hommes, mais qu’une bonne table les réunit toujours! » Une bonne table est, quoi qu’il en soit, une jolie manière de faire rimer diplomatie, gastronomie et philanthropie.

Crédit photos Guillaume Gomez

 

selfie sur le toit de l'ONU

selfie sur le toit de l’ONU