Ouverture de la Cité internationale de la gastronomie et du vin à Dijon
Ouverture de la Cité internationale de la gastronomie et du vin à Dijon

Ouverture de la Cité internationale de la gastronomie et du vin à Dijon

François Rebsamen, le maire de Dijon, a annoncé officiellement que la Cité internationale de la gastronomie et du vin, va ouvrir ses portes le 6 mai 2022. Après dix ans de développement, c‘est sur 1750m2 que le complexe a l’ambition de faire vivre les valeurs reconnues par l’Unesco du Repas gastronomique des français. Un projet de plus de 250 million d’euros d’investissement, qui permet à la ville la création de plus de 300 emplois. 

Au rendez-vous, Eric Pras qui prend la direction des restaurants de la cité, la cave et restaurant du Groupe Epicure, l’école Ferrandi, l’école des Vins de Bourgogne, des commerces de bouche, 9 salles de cinéma Pathé, Foodtech Bourgogne Franch-Comté… 

Combien de villes peuvent-elles se prévaloir de deux reconnaissances de l’Unesco ? Dijon, fière de son histoire, est allée chercher cette chance, qui conforte son positionnement de destination internationale du « bien manger », du « bien boire » et « du bien recevoir ». À travers la Cité internationale de la gastronomie et du vin, nous célébrons l’art de vivre à la française, aux fondements de nos valeurs de partage et de vivre ensemble, explique le Président de Dijon métropole, François Rebsamen.

Afin de devenir la nouvelle destination pour célébrer la gastronomie et le vin, c’est sur 6,5 hectares que la cité proposera un parcours d’expérimentation avec notamment : des expositions, l’école de cuisine Ferrandi Paris, l’école des vins de Bourgogne du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne, commerces de bouche, la Librairie gourmande, la cuisine événementielle du Village gastronomique, la Cave et les restaurants du groupe Epicure, 9 salles de cinéma Pathé, les starts-up du Village by CA et ses locomotives Vitagora et la Foodtech Bourgogne-Franche-Comté…

Le Comptoir d’Eric Pras ©CIGV
La Cave du Groupe Epicure ©CIGV

Indissociable de la gastronomie française, le vin est célébré par la Cité, dans ses dimensions culturelle, scientifique, historique et patrimoniale à travers l’ensemble des expositions, ateliers et commerces. Espace de plus de 600 m2 sur 3 niveaux, La Cave de la Cité proposera aux visiteurs une expérience de dégustation personnalisée avec une offre quotidienne de 250 vins au verre parmi plus de 3000 références de crus du monde entier, dont une place de choix évidemment donnée aux bourgognes.

Le « Repas gastronomique des français », depuis 2010 sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

C’est autour de ce concept que la Cité internationale de la gastronomie et du vin souhaite se déployer.

Loin d’un label qui figerait les savoir- faire uniques du pays de la « bonne chère », l’Unesco reconnaissait ainsi la valeur exceptionnelle d’une tradition millénaire qui contribue au renforcement des liens sociaux : l’art de mettre les petits plats dans les grands, de sélectionner les bons produits, de les accompagner du vin idéal, mais aussi la convivialité qui caractérise le repas festif, les rituels attachés à celui-ci et aux moments importants de la vie…

Avec l’appui de la Mission française pour le patrimoine et les cultures alimentaires, présidée par Jean- Robert Pitte, la France s’était engagée alors à valoriser ce Repas en lançant la création d’un réseau d’équipements pluridisciplinaires dédiés à la gastronomie, afin de permettre aux touristes de découvrir cette richesse, mais aussi aux Français de s’approprier cette dimension essentielle de leur culture.

Vue aérienne des travaux en cours ©Ville de Dijon

Ouverture de la Cité le 6 mai 2022

Dès le 6 mai prochain, tous les publics se côtoieront à la Cité pour se cultiver, déguster, se former à la cuisine et à l’œnologie, participer à des masterclass ou conférences, profiter des boutiques, des restaurants, d’un hôtel 4 étoiles ou encore assister à des projections cinématographiques.

C’est un projet d’ensemble dans lequel s’est lancé la ville, conclut François Rebsamen, sans doute le plus complexe et le plus innovant qu’il m’ait été donné de porter. Au-delà de sa vocation touristique indéniable, nous le voulons parfaitement intégré au quotidien de notre ville et de ses habitants. Sur ce qui aurait pu être une friche en cœur de ville, Dijon donne un nouvel avenir à son histoire, à travers un projet dont aucune des dimensions urbaine, patrimoniale, culturelle, touristique, gastronomique et viticole n’a été laissée de côté.

dijon.fr