Le 6 juin 2016, Le Ritz vient de rouvrir ses portes créant une affluence et une attraction hors-normes après 4 années de mise en sommeil, pour se refaire plus qu’une beauté, une réelle cure de jouvence, réhabilitant et rénovant tout ce que l’histoire de cette légende peut nous conter, modernisant l’infrastructure (insonorisation, accessibilité et sécurité) dans le respect de la préciosité du bâtiment, propriété de Mohamed Al-Fayed depuis 1979.
Sa volonté; préserver, conserver et restaurer la mémoire du Ritz. Faire épouser le passé avec le présent pour conjuguer un avenir vers le futur.

 


Les voituriers du Ritz vous accueillent place Vendôme

Les voituriers du Ritz vous accueillent place Vendôme
Plus qu’un hôtel-restaurant, « mi-musée, mi-château », le Ritz est un joyau fondé par César Ritz ( 1850-1918).

Symbole du luxe à la française, ambassadeur de notre rayonnement à l’international, le Ritz crée l’émerveillement quant à l’historicité des lieux, de la fréquentation des personnalités, de la beauté des ornements, des dorures éclatantes, de la grâce des fers forgés, des peintures choyées, des escaliers princiers, on s’impressionne de la galerie (des glaces) du Ritz qui se profile à l’infini, baignée de lumière naturelle.

Cette « rue de la Paix » miniature, reliant la place Vendôme à la rue Cambon, était l’ultime fierté de César Ritz qui inventait ici le boutique-hôtel, se profilant sur 110 mètres de sol en marbre.


Le Ritz à Paris : le réveil du bel endormi
Avec un teasing digne d’une avant-première du festival de Cannes, la ré-ouverture du Ritz, après 4 années de veille, renforce le désir de le redécouvrir.

Bienvenue pour la visite guidée avec Nicolas Sale, 10ème chef de cuisine du Ritz, qui succède à une autre légende, cette fois-ci culinaire ; Michel Roth, Meilleur Ouvrier de France, Bocuse d’or Monde en 1991 qui détenait 2* Michelin au restaurant l’Espadon 

Les nouveautés ; Le Spa Chanel, un toit rétractable, une salle de bal, le jardin digne du Palais Royal, les nombreuses vitrines boutiques, le Salon Proust, un nouveau chef: Nicolas Sale et une nouvelle équipe en salle et en cuisine.


Nicolas Sale est le nouveau chef de cuisine du Ritz

Nicolas Sale est le nouveau chef de cuisine du Ritz
Les boiseries en chêne, les lustres grandioses, le charme des sols en pierre de mareuil, des marbres majestueux, des parquets et les étoffes précieuses qui composent un cadre de toujours, des hauteurs de plafonds, des compétences engagées à chaque service, de l’élégance du personnel à la multiplicité des lieux de vie avec toujours en apothéose cette arrivée mythique sur la place Vendôme qui n’a pas son pareil.
L’esprit Grand Siècle résiste avec magie

Depuis son inauguration le 1er juin 1898, le Ritz à Paris incarne l’élégance et le luxe feutré synonymes de l’Art de vivre à la française. Son univers unique, à la fois intimiste et étincelant, fut immédiatement adopté par les célébrités du monde entier, artistes, têtes couronnées et écrivains, au premier rang desquels Marcel Proust et Ernest Hemingway. Coco Chanel, Audrey Hepburn, Jean-Paul Sartre ou Maria Callas, qui contribuèrent à écrire le mythe de la place Vendôme.

D’origine modeste, César Ritz avait gravi toutes les marches de sa profession avant d’ouvrir son premier hôtel en nom propre. Une adresse unique où, prouesse à l’époque, chaque chambre disposait d’électricité, d’un téléphone et d’une baignoire. À grand renfort d’audace et d’esprit d’invention, César Ritz marqua son temps. Maniaque du détail, épaulé par l’architecte Charles Frédéric Mewès, il ouvrit une maison moderne, dont ses associés disaient« Les rois et les princes seront jaloux de vous, Ritz, vous allez apprendre au monde comment on doit vivre ».


Toutes les chambres ont été rénovées

Toutes les chambres ont été rénovées
On a conservé les peignoirs et le linge de bain de couleur pêche imposés par César car, disait-il, « Il adoucit et met en valeur le teint des femmes ». Les habitués doivent retrouver les cygnes de la robinetterie, les cordons Valet and Maid, la fameuse clé à l’ancienne pour contrôler la lumière à l’entrée des chambres, les lampes tulipes, la coiffeuse typique ou encore la vaisselle Marthe de chez Haviland, fabriquée et décorée à la main à Limoges et présente au Ritz Paris depuis son ouverture en 1898. On imagine une télévision dissimulée derrière les miroirs, une autre intégrée dans un chevalet. Le bureau Louis XVI se présente avec toute la connectique dissimulée sous un plateau en cuir. Au total, on compte deux kilomètres de câbles par chambre.


La galerie du Ritz avec ses boutiques, longe le grand jardin

La galerie du Ritz avec ses boutiques, longe le grand jardin
En 4 ans, presque rien n’a changé et pourtant tout a changé, tantôt perceptible, tantot invisible. Pendant 4 ans, tailleurs de pierre, maçons, plâtriers, charpentiers, couvreurs, ébénistes et autres compagnons se sont faufilés à tous les étages


De l’artisanat au plus haut niveau

De l’artisanat au plus haut niveau
Pas moins de 78 couleurs sont créées exclusivement pour le projet par le peintre-décorateur Pierre Finkelstein. Un copyright est créé : nul n’a le droit d’utiliser ce nuancier réservé au Ritz Paris. Tels des tableaux, les teintes sont nommées Noodle, Buckwheat, New Banana, Hal Storm ou encore Shitake. Un des moments les plus forts est sans doute la réalisation du ciel en trompe- l’œil de 180m2 de la piscine, un huit mains, véritable œuvre d’art signée Pierre Finkelstein, Pascal Amblard, Stefano Luca et Jean Sablé.


Le grand jardin

Le grand jardin
Dès le départ, l’idée était de réduire le nombre de chambres de 159 à 142. Il fallait avant tout valoriser l’espace, la lumière et créer pour certaines des terrasses privatives ombragées, ouvertes sur le Grand Jardin.


Le Ritz à Paris : le réveil du bel endormi
Le Ritz en Chiffres 

400 millions de travaux/rénovation
26 000 mètres 2
800 constructeurs et artisans représentant 45 corps de métiers
6 étages
34 ascenseurs
48 cages d’escaliers
142 clés
71 chambres
71 suites dont 15 Suites de Prestige à la décoration raffinée, rappelant par leur nom les fidèles amis de l’hôtel :
Impériale, Coco Chanel, F. Scott Fitzgerald, Windsor, Vendôme, Appartement Ritz, César Ritz, Maria Callas, Prince de Galles, Opéra, Mansart, Ernest Hemingway, Charlie Chaplin, Chopin et Marcel Proust
Prix des chambres de 1000€ à 27000€.
50 000 bouteilles de la cave
5 boutiques et 95 vitrines
1 école de cuisine
1 grand jardin de 1600m2
3 bars
4 restaurants
8 salons particuliers et de réception
200 places assises au salon Vendome
1 500m2 de Spa et bien-être
800 000 mosaïques aux abords de la piscine


la salon de la suite Coco Chanel, descendue du 3è au 2è étage

la salon de la suite Coco Chanel, descendue du 3è au 2è étage


le bar-restaurant Vendôme

le bar-restaurant Vendôme
Face à l’escalier d’honneur, le nouveau Bar Vendôme ouvre dès 9 heures pour se restaurer ou boire un verre. L’ambiance est celle d’une élégante brasserie à la française. Sa terrasse, ancrée dans la modernité,
se transforme désormais en un cosy jardin d’hiver grâce à sa verrière.


le grand jardin qui longe la Galerie du Ritz

le grand jardin qui longe la Galerie du Ritz


La piscine peut être recouverte pour des événementiels

La piscine peut être recouverte pour des événementiels
Comme tout chantier titanesque, celui du Ritz Paris compte son lot d’agrandissements.

Imaginée polyvalente, la piscine (16 X 9) peut être recouverte grâce à son plancher pour servir pour les banquets, les défilés de Haute Couture ou les bals

Le nouvel espace Spa avec sa piscine chauffée, son sauna, hammam, salon de coiffure s’inscrit dans un espace entièrement repensé : le Ritz Club Paris qui comprend désormais un espace dédié à l’art du soin CHANEL, souvenir de la longue amitié qui lie Mademoiselle à sa demeure privée. Cet espace sera entièrement décliné autour du chiffre fétiche de Chanel, le N°5: 5 cabines de soins, 5 esthéticiennes pour des séances divisées en 5 étapes, 5 huiles de massage spécialement créées pour le nouveau Ritz. L’expérience promet une « écoute sensible de l’âme et du corps », « une aventure polysensorielle unique », avec un « Grand Soin » sur mesure de deux à trois heures, après un « diagnostic de l’âme » établi par l’esthéticienne.


le salon Proust

le salon Proust
Attenant au lobby, le Salon Proust se dévoile. Un air discret qui lui permet de voir sans être vu. Sous les boiseries fines, aux creux des profondes banquettes, tandis que crépite le feu dans la cheminée, on y savoure un afternoon-tea hors du temps.


le Bar Hemingway

le Bar Hemingway
Les Bars

Si le Bar Hemingway est éclairé de nouvelles lampes, son mobilier est rigoureusement identique. Avec bonheur, on retrouve la carte du mythique champion du monde Chef Barman, Colin Field, et l’atmosphère si particulière d’un lieu littéralement habité par le grand écrivain américain.
Cole Porter pouvait y passer jusqu’à 9 heures par jour, il y aurait composé Begin the Beguine. F. Scott Fitzgerald y avait sa place attitrée, Ernest Hemingway et Gary Cooper en avaient fait leur épicentre parisien et y refaisaient le monde. La légende n’est plus à écrire. Mais elle renaît chaque soir. Les incroyables créations du Chef Barman Colin Peter Field sont la référence pour tous les amateurs de cocktails à travers le monde. Et si l’on vient dans cette alcôve intimiste et chaleureuse pour tâter de son shaker, c’est aussi, encore et toujours, pour l’enivrant parfum arty qui flotte dans ce lieu magique. La nuit commence et finit au Ritz Paris.

Juste en face le Ritz bar dans un Esprit bistrot et codes Art Déco, en écho aux années folles où le qualificatif « Ritzy ». Ici on vient pour le luxe de petits plats à partager, au déjeuner ou au dîner, avec un verre de vin hors pair.

Le Bar Vendome quant à lui se targue d’une spectaculaire verrière qui métamorphose le patio ensoleillé des beaux jours en un cosy jardin d’hiver, pour y prendre un premier café crème, y déjeuner d’un tartare, déguster une pâtisserie ou succomber aux rondeurs enfantines d’une glace, y partager une douzaine d’huîtres à l’apéritif, y dîner d’une sole meunière, bref de 8h00 à 2h00 du matin

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos © Matthieu Cellard ©Le Ritz ©SandrineKauffer

LIRE AUSSI : Nicolas Sale nouveau chef exécutif du Ritz à Paris

Le Ritz
15 Place Vendôme,
75001 Paris
01 43 16 30 30
www.ritzparis.com/[