image_pdfimage_print

Depuis 1986, Dominique Pépin œuvre dans l’ombre de Rémy Giraud, emblématique chef des Hauts de Loire**. C’est tout naturellement qu’il prend en octobre 2020 les rênes de l’établissement.

En devenant le nouveau chef des Hauts de Loire, Dominique Pépin accepte un nouveau challenge où sa cuisine, toujours dans l’esprit néoclassique de Rémy Giraud, se fera avec ses propres inspirations et un soupçon de modernité.

Chevreuil en croûte d’herbes au ketchup de betterave © Christine Besson

Tarte de légumes de saisons © Christine Besson

Tatin de pommes aux coings et sorbet pomme verte ©Christine Besson

À propos de Dominique Pépin

Diplômé de l’école hôtelière de Blois, il est embauché au domaine des Hauts de Loire, à Onzain dans le Val de Loire en 1986, où il devient sous chef en 1991.
En 2019, il est finaliste du concours des Meilleurs Ouvriers de France, terminant parmi les 28 sur plus de 650 candidats au départ. Il renouvellera d’ailleurs l’expérience cette année.

Le chef Dominique Pépin @laurent Alvarez

À propos des Hauts de Loire Hôtel **** – Restaurant **

Posé en lisière d’un vaste parc boisé de 70 hectares, Les Hauts de Loire est l’un des premiers établissements du groupe H8 Collection. Il faut rejoindre le petit village d’Onzain pour découvrir ce havre de paix en équilibre entre une forêt de chênes et
un tapis de vignes.
Le plus long fleuve de France dévoile ses paysages sauvages et ses îles sableuses à cinq petits kilomètres plus au sud. Au-delà sont bâtis les plus beaux châteaux de la Loire dont Chaumont, Chenonceau, Villandry, Amboise ou Chambord. « La vallée des rois » aligne ces édifices majeurs du patrimoine français qui revêtent un visage différent quatre fois dans l’année.
Dans ce décor qui change de couleur à chaque saison le domaine est l’adresse idéale où s’installer pour prendre du repos ou rayonner à travers les merveilles du Val de Loire.
Restaurant Les Hauts-de-Loire**
79 rue Gilbert Navard
41150 Onzain
+ 33 (0)2 54 20 72 57

Le potager des Hauts-de-Loire @Fabrice-Rambert

La façade © Fabrice Rambert