image_pdfimage_print

La cave alsacienne audacieuse Bestheim dévoile aujourd’hui la quintessence de son savoir-faire en créant une cuvée prestigieuse révélant l’infinie richesse de son terroir.

Nommée « Qui chasse la Lune, Récolte le Soleil » cette cuvée d’exception et identitaire sonne comme la promesse d’une expérience inédite et mystérieuse, en rendant hommage aux « Chasseurs de Lune », ancêtres et fondateurs de la cave.

Entretien avec Sylvain Kamm, l’oenologue de la cave alsacienne.

Pourquoi avoir choisi de créer une cuvée Haute Couture ?

Le Crémant « Grand Prestige » est le fleuron de Bestheim, une cuvée que nous avons élaborée pour la toute première fois en 2000. Depuis 20 ans, nous avons, grâce à lui, obtenu des prix très prestigieux qui ont grandement participé à la notoriété de notre marque et celle de l’appellation. En toute humilité, nous voulions essayer d’aller encore plus loin.

Cette cuvée « capsule » que nous vous présentons aujourd’hui est un millésime 2010, dégorgé en 2015, que nous avions mis de côté dans notre chai car son potentiel s’est révélé dès le départ très intéressant.

Je l’ai personnellement gouté chaque année pour suivre son évolution et j’ai remarqué au fil du temps que sa qualité augmentait, que le touché de bouche devenait plus cristallin, exacerbant l’impact du terroir. Bref, ce Crémant s’apparentait de plus en plus à un produit digne des plus grandes cuvées.

En cette fin d’année 2020, ce sont à peine 1141 bouteilles que nous allons être en mesure de commercialiser, la crème de la crème, que nous avons habillées soigneusement à la main, à la façon d’un couturier qui porte une grande attention à chaque détail.

Seules 1141 bouteilles numérotées de ce Crémant d’exception seront proposées à la vente

Pouvez-vous nous parler de son terroir ?

Les raisins récoltés pour l’élaboration de ce Crémant sont issus du lieu-dit « Strangenberg », terroir situé sur la commune de Westhalten au sein de la Vallée Noble des Vins d’Alsace. Il s’agit d’un haut plateau, qui est plus frais que les coteaux, plus venteux mais surtout très calcaire. Le Pinot Blanc s’y plait particulièrement et permet d’élaborer des Crémants racés, de terroir, avec une certaine minéralité.

De son millésime ?

2010 était un millésime très réussi pour les Crémants, avec une belle acidité tartrique qui a permis d’élaborer des vins et Crémants de garde, qui s’épanouissent avec le temps.

Est-ce la première fois en Alsace que l’on laisse reposer une cuvée aussi longtemps après dégorgement ?

Il me semble que oui. Cette cuvée a été dégorgée en 2015 et s’est reposée encore 5 longues années avant que nous décidions de la commercialiser à son apogée.

Est-ce une cuvée expérimentale ?

Il s’agit de notre cuvée Grand Prestige, mais avec des temps de garde beaucoup plus importants. Cette cuvée est donc expérimentale au regard du temps passé sur lattes, mais pas au niveau de son élaboration première.

Pensez-vous renouveler cette expérience en développant des Crémants de cette qualité ? Vous réfléchissez à renouveler en fonction de la qualité des millésimes ?

Oui, car nous atteignons un niveau de maîtrise et de technicité qui permet de magnifier ce terroir exceptionnel. De plus, le réchauffement climatique permet de pousser plus loin les maturités dans ce climat frais. Cela nous permet d’essayer de tester de nouvelles cuvées, de nouveaux types de vins.

Est-ce votre expérience dans une maison de Champagne qui vous a amené à développer cette nouvelle cuvée ?

Mon expérience champenoise m’a permis de penser que l’on peut toujours faire mieux, plus pointu, plus précis. Il est donc évident que l’on se doit, en tant qu’acteur majeur sur les Crémants d’Alsace, d’extraire les plus belles pépites pour proposer aux consommateurs des produits exceptionnels, comme en Champagne, mais à l’image de notre belle région alsacienne.

Parlez nous de ses qualités organoleptiques ?

C’est un Crémant qui se construit sur une acidité très franche, mais fondue par le temps. Celle-ci permet d’accompagner des arômes tertiaires tel que le fumé, le crémeux, le grillé, notes  caractéristiques des effervescents qui ont su se faire attendre. Le tout est accompagné par une bouche grasse et onctueuse, équilibrée par une touche finale de fraîcheur.

Sylvain Kamm, oenologue de la Maison Bestheim

Pourquoi l’intituler « Qui chasse la Lune, Récolte le Soleil » ?

Qui chasse la Lune, Récolte le Soleil » est la devise des « Chasseurs de lune » (« Mondfangers » en alsacien). C’est le surnom donné aux fondateurs de la cave, une poignée d’hommes et de femmes qui juste après la seconde guerre se sont unis pour construire ensemble une cave afin de ne pas perdre la récolte de l’année. À l’époque, il leur a fallu beaucoup de courage et de solidarité pour affronter ces temps difficiles en Alsace. C’est pour cette raison qu’on les a surnommés les « Chasseurs de Lune » ! Poussés par leur désir de liberté et de réussite, ils ont toujours rêvé plus haut, plus fort… Leur rêve ? Décrocher la Lune, aller toujours plus loin, pour continuer à créer des Vins et des Crémants d’Alsace dont ils sont fiers.

Nous avons souhaité donner à notre cuvée un nom qui incarne l’histoire de Bestheim et ses valeurs et ainsi rendre hommage aux fondateurs qui ont donné cette impulsion que nous nous efforçons de faire progresser. C’est l’état d’esprit de toutes celles et ceux qui ont rejoints la cave et s’inscrivent aujourd’hui dans son projet.

Avec cette cuvée « Qui chasse la Lune, Récolte le Soleil », l’esprit des « Chasseurs de Lune » est préservé ! La Lune et le Soleil ont été au rendez-vous pour faire s’accomplir le miracle de la vigne et vous proposer cette cuvée des plus prestigieuses.

Découvrez la cuvée en lisant notre article sur les Nouvelles Gastronomiques d’Alsace  et en vidéo ci-dessous.

Caves et Boutiques Bestheim

Bestheim, Bennwihr
3 rue du Général de Gaulle
68630 Bennwihr
03 89 49 09 29

Bestheim, Westhalten
52 Rue de Soultzmatt
68250 Westhalten
03 89 78 09 09

Bestheim, Kaysersberg
20 Rue du Général de Gaulle
68240 Kaysersberg
03 89 47 18 43

bestheim.com/fr

Pour suivre leurs actualités :

Bestheim sur Facebook

Bestheim sur Instagram