image_pdfimage_print

Potiron ? Citrouille ? Beaucoup confondent, alors que ce sont des ingrédients culinaires différents.
Commençons par le potiron. Anciennement, le mot « potiron » désignait divers gros champignons comestibles : agarics, bolets, coulemelles…


la citrouille

la citrouille

Toutefois la dénomination « potiron » d’une plante potagère de la famille des cucurbitacéees date au moins de 1651, avec Nicolas de Bonnefons, agronome, valet de champbre du roi, auteur d’un ouvrage de jardinage… et aussi d’un ouvrage de cuisine intitulé Les délices de la campagne… que nous avons réédité en le commentant, avec mon ami Pierre Gagnaire. Et, par extension, on applique le nom au fruit de cette plante, une grosse courge… qui est plus grosse que la citrouille.


le potiron

le potiron

Mais au-delà des tailles, la différence est surtout d’espèces. 

La citrouille est la plante et le fruit de l’espèce Cucurbita pepo, et de la sous-espère Cucurbita pepo ssp. pepo, tandis que le potiron est une courbe de l’espèce Cucurbita maxima.

Et cela a des conséquences : la citrouille est plus ronde, orange, avec un pédicule dur, fibreux, avec cinq côtés anguleux, sans renflement au point d’attache ; la chair est filandreuse.

Pour le potiron, plus aplati, la couleur va de l’orange rougeâtre au vert foncé ; le pédoncule est tendre et spongieux, cylindrique, et évasé près du fruit ; la chair est plus douce, savoureuse, et moins filandreuse