Après avoir racheté le 4 janvier 2019 le restaurant lyonnais Léon de Lyon, Les Gastronomistes, Fabien Chalard et Julien Géliot, offrent à leur établissement fermé pendant la crise sanitaire, une dimension entièrement gastronomique. Au sein d’un décor fidèle à l’esprit du restaurant autrefois doublement étoilé, le trio accueille en cuisine, Kévin Lepage et le Chef pâtissier Amalric Razat. Avec en salle, deux anciens du Plaza Athénée : Matthieu Coffineau qui devient Directeur de salle et Antoine Bérard, en tant que Directeur Adjoint.

La carte est entièrement revisitée avec une réelle ambition gastronomique. A travers trois menus, le Chef Kevin Lepage exprime sa vision à la fois authentique dans le menu « tradition » hommage au Léon d’antan et définitivement audacieuse avec le menu « carte blanche ». Gourmande et épicurienne, la cuisine de Léon de Lyon offre une nouvelle interprétation de l’art de vivre à la française. Martinez, Crillon, Royal Monceau, Four Seasons Georges V, ou encore Eden Rock, la liste des palaces où le chef a exercé en dit long sur sa cuisine. Fort de ses expériences largement assaisonnées d’influences méditerranéennes, il a dans son jeu tous les atouts pour emmener le Léon de Lyon encore plus haut !

Selle d’agneau farcie aux champignons, pomme de terre Darphin, jus d’agneau corsé au thym, Kévin Lepage, Léon de Lyon

Pour Fabien Chalard, il revient sur sa volonté d’offrir à Léon de Lyon sa dimension gastronomique d’antan : « Nous avons beaucoup travaillé sur l’ambiance, car Léon c’est un style, une personnalité, un personnage en quelque sorte. Nous nous sommes également beaucoup attachés, Laurent, Julien et moi-même, à ne sélectionner que des produits d’une très grande qualité. Nous sommes des passionnés du produit, du goût et de la qualité et c’est en ce sens que nous avons souhaité redonner à Léon sa dimension gastronomique exceptionnelle. »

Julien Géliot et Fabien Chalard Léon de Lyon©studio-largo-Hervé Deroo

Quant à Julien Géliot, « Réfléchir à une expérience qui soit à la fois en harmonie avec l’histoire et l’âme du Léon de tous les Lyonnais était essentiel. Nous souhaitions aussi qu’elle soit cohérente avec nous-même. Notre amour commun des bons produits et notre soif de partage, de découverte et de singularité, nous ont conduits pendant ces mois de fermeture, à appréhender ce lieu comme une adresse aussi gastronomique qu’unique, tant pour son décor, que pour sa carte, son service et son esprit. »

Saint-Jacques en croûte feuilletée et beurre blanc Kévin Lepage, Léon de Lyon

Biscuit glacé rocher, coeur coulant au chocolat de la maison Valrhona et dôme caramélisé Amalric Razat, Léon de Lyon

leondelyon.com

RELIRE : 

Jean-Paul Lacombe, Laurent Gerra, Fabien Chalard et Julien Géliot ©studio-largo-Hervé Deroo