De retour d’Afrique du Sud, Christophe Chabanel a ouvert en 2013 le restaurant Invictus à Paris dans le 6ème arrondissement. Récompensé du prix du meilleur rapport qualité prix dans le guide Pudlo Paris 2014 et d’une Toque au Gault Millau, Christophe Chabanel propose une carte bistronomique efficace et rassurante.

À deux pas du Jardin du Luxembourg et de la Tour Montparnasse, c’est le chef Christophe Chabanel qui vous accueille à l’Invictus et prendra votre commande en salle.

Le nom est clairement inspiré du film réalisé par Clint Eastwood en 2009, qui met en scène l’Afrique du Sud en 1995 organisant la coupe du monde de rugby au moment où Nelson Mandela commence son mandat de président du pays. Contre l’opinion de ses partisans, Nelson Mandela sent dans l’événement sportif la possibilité de créer un sentiment d’union nationale derrière l’équipe des Springboks, symbole durant plusieurs décennies des Blancs d’Afrique du Sud, de leur domination et de l’apartheid « One team, one country » (« une équipe, un pays »).

En 2014, il obtient le prix du meilleur rapport qualité prix dans le Pudlo Paris

Ancien joueur de Rugby, de retour d’Afrique du sud en 2009 l’année de la sortie du film, le chef était à la tête d’un restaurant et d’une boulangerie pendant 7 ans (2002-2009); le nom de sa nouvelle adresse parisienne était tout trouvé.

« Il n’y a pas de réelle identité culinaire en Afrique du Sud », dit-il et « Paris me manquait ».

la salle de l’Invicvus-DR

Si ses parents sont originaires de Bretagne et du Pays Basque, c’est à Paris qu’il a grandi et s’est formé notamment chez Michel Kerever au Duc d’Enghien, Apicius chez Jean-Pierre Vigato et chez Pierre Gagnaire.

En 1991, à 22 ans, il ouvre son premier restaurant La Ferronnerie dans le 7ème « grâce à l’aide de mon père », précise-t-il encore reconnaissant.

derrière la ferronnerie, est inscrit le poème de William Ernest Henley ©SandrineKauffer

L’aventure ne dure que deux années et en 1994, il ouvre sa seconde affaire La Dinée dans le 15 ème, déjà repéré par Gilles Pudlowki : « Il fut le jeune chef de l’année 1995 du Pudlo, un wonderboy parisien, beau gosse, sympa, carrure de rugbyman, bien élevé au biberon de papa Vigato chez Apicius, bluffant le tout Paris avec ses menus gourmands »

A la carte, on choisit le Hareng, pommes de terre tiède, petits oignons, pommes vertes, la Langue de bœuf tiède, sauce ravigote, le Rognon de veau au four, jus corsé, la Dorade Royale entière au four,  » façon fraîcheur », ou Poitrine de porc fondante grillée, jus au thym sont complétées par des « Suggestions du jour selon les cours et les arrivages ».

les Gambas rôties au soja et coriandre, chou blanc croquant ©SandrineKauffer

La suite sucrée se compose indiscutablement de l’aérien Mille-feuille tiède aux gousses de vanille, de la Poire pochée et glace vanille, caramel de fruits secs ou encore de la Brioche perdue et pommes, glace caramel, à commander en début de repas.

En suggestion le maigre et ses girolles ©SandrineKauffer

Un seul vin d’Afrique du Sud (Paarl 2011- Selena « Red blend ») évoque son dernier voyage qu’il conjugue avec le poème « Invictus » de William Ernest Henley (le poème préféré de Nelson Mandela) inséré sur sa carte des mets et calligraphié en salle. « Invicible », comme sans doute l’état d’esprit d’un chef-cuisinier, passionné de rubgy, qui rebondit remarquablement en ouvrant son 4ème restaurant « salué par toutes les critiques » d’un joli rendez-vous en terres bistronomiques.

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©Sandrine Kauffer et ©Invictus

INVICTUS
5 rue Sainte-Beuve
Paris 6ème 75006
Tél : 01 45 48 07 22

le fameux mille-feuilles gousse de vanille -DR

Invictivus William Ernest Henley