image_pdf
C’est un coup dur pour la franchise Crep’Eat® qui, à la veille de la Chandeleur est touché de plein fouet avec les nouvelles annonces du gouvernement. En effet leur restaurants sont situés dans les centres commerciales, de plus de 20 000 m², qui viennent de subir une fermeture administrative le 31 janvier 2021 pour limiter la propagation de l’épidémie.

« Sur 41 restaurants, 39 sont fermés », témoignent les fondateurs Axel Le Pomellec et Tristan Poussard. L’idée est simple: vendre des crêpes tout en respectant la tradition bretonne et en mettant l’accent sur la qualité des produits.  » Nous avons 200 salariés, nous contribuons à faire vivre la filière française et bretonne des pme (caramel beurre salé de Quiberon, cidre du val de Rance, moulin du moulin de Carmenais..).  « c’est un coup dur car nous ne bénéficions d’aucun fonds de solidarité, ni d’aucune aide » disent-ils rappelant que le PGE n’est pas une aide mais un emprunt à rembourser avec intérêt et que le chômage partiel est une aide pour les salariés. 

« 80% de la trésorerie de perdue et aucune aide pour les chef d’entreprise » 

Au vu de la situation et à la veille de la Chandeleur, les fondateurs de ont decidé d’offrir des crêpes « quoi qu’il en coûte !  » car les chefs d’entreprises étaient prêts pour la chandeleur du 2 février 2021,  leur grand rendez-vous commercial de l’année. 
« Plus d’un millier de crêpes sera distribué gratuitement demain, Mardi 02 Fevrier Place Carré de 14h à 16h à Paris « 
Une façon d’alerter l’opinion publique sur leur situation, de ne pas jeter la marchandise et de tout de même fêter la chandeleur avec leur clientèle.

©Crep’Eat

©Crep’Eat

crêpes madeleine ©Crep’Eat