Touraine ; Opération soutien aux agriculteurs bio en difficulté

Le confinement prive certaines fermes bio de Touraine de leurs débouchés. Il y a urgence. Elles ont besoin d’écouler leurs produits.

La crise sanitaire qui frappe durement le pays n’est pas sans impact sur l’agriculture. Le confinement prive certaines fermes de leurs débouchés, notamment celui de la restauration hors domicile et de la vente sur les marchés. L’impact économique pourrait s’avérer préjudiciable pour leur avenir. Ces fermes en agriculture biologique se sont engagées depuis de nombreuses années à produire dans le respect de l’environnement et contribuent à l’économie locale. Il est  important de mobiliser et d’alerter les citoyens afin de leur apporter du soutien.

« Soyons solidaires avec les producteurs bio et locaux »

Les producteurs bio d’Indre-et-Loire en appelant à la solidarité des Tourangeaux pour aider ces producteurs à surmonter cette épreuve, en achetant leurs produits lors de cette opération exceptionnelle « soyons solidaires avec les producteurs bio et locaux ». L’objectif étant de permettre ponctuellement d’écouler un surplus accumulé et de sensibiliser les Tourangeaux à la consommation des produits bio et locaux.

Comment va fonctionner cette opération de vente ?

Retrouvez les produits de ces fermes sur la plateforme gabbto.panierlocal.org et passez commande.

Choisissez le point de livraison le plus proche de chez vous et munissez-vous de votre moyen de paiement (chèque ou appoint en liquide) que vous pourrez glisser dans une boite à cet effet, ou payez en ligne.

4 points de réception :

  • Marché Paul Bert mardi 7 avril de 11h00 à 12h00
  • Marché Les Fontaines mercredi 8 avril de 11h00 à 12h00
  • Marché Rives du Cher vendredi 10 avril 9h00-10h30
  • Marché Blanqui vendredi 10 avril 11h00-12h30

Soutenons les éleveurs fromagers de Touraine

Pourquoi certains éleveurs fromagers de Touraine sont-ils en difficulté ? La situation des marchés de plein vent est trės variable. Certains sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. La vente à la ferme marque le pas. Les restaurants n’achètent plus et les affineurs moins. De ce fait, les étagères des eleveurs se remplissent de bûches et crottins. Leur surface n’est pas extensible. Bref, les éleveurs fromagers en circuit court ont plus que jamais besoin des consommateurs locaux !

200 fromages de chèvre fermiers bio cherchent preneurs à Tours la semaine prochaine, dans le cadre de l’Opération « Soutien aux agriculteurs bio en difficulté »

Ces bûches et crottins viennent de la Rabinière à Betz-le-Château, chez  Catherine et Pascal Joubert. Aujourd’hui, une partie de leurs débouchés (restaurants, marchés, affineurs) sont fermés ou au ralenti. La ferme risque de rester avec des fromages sur les bras. 

https://tourainebio.org

https://www.facebook.com/TouraineBio




Brest : Deuxième édition du « Soubenn West »

Le deuxième festival Soubenn West, « les bols à manger », se tiendra dimanche 23 février 2020 aux Ateliers les Capucins à Brest (29), dans le Finistère.

 

Organisé par le collectif Taste Ouest et les Ateliers des Capucins, la deuxième édition du Soubenn West, « les bols à manger », revient à Brest le dimanche 23 février prochain. Chefs cuisiniers, Artisans et Producteurs, vont proposer des bols salés et sucrés, sur place ou à emporter, au public afin de mettre en avant les savoir-faire locaux et les produits de qualité du terroir breton. Un marché de producteurs locaux sera également installé pour le plus grand plaisir des visiteurs.

15 recettes (Agneau à la cuillère, polenta crémeuse au gorgonzola, pesto de roquette aux noix / Mousse chocolat, céréales et graines caramélisées, brownie et toffee / Capuccino de potimarron, oeuf parfait, jambon séché, fèves de tonka / Poitrine de porc laquée, cardamome-sarrasin, bouillon d’herbes fumées…) concoctées par plus de douze personnalités de la ville de Brest et du Finistère. Entre autres : Romain Pouzadoux, du restaurant l’Imaginaire (Brest), Yann Kermarrec du « Coq en pâte » (Lesneven), Stéphanie Hubert du restaurant chez Fannny (Brest), le fromager-affineur Sten Marc, l’ostréiculteur Thierry Larnicol, le charcutier Olivier Hélibert…

Des animations familiales ludiques et pédagogiques (Jeu de l’oie sur le patrimoine gastronomique, Véli’baratte, Cuisine scientifique) gratuites viendront compléter le programme de cet événement unique.

Infos pratiques :

A partir de 11h30
Pas de réservation, sur place uniquement
Tarif : Bol salé, 6 € et Bol sucré, 3 €
La place du Marché ouverte de 11h30 à 17h.
Ligne A : station Les Capucins

SOUBENN WEST
Ateliers des Capucins
25, rue de Pontaniou
29200 Brest




De G à D : Arnaud Donckele, Eric Frechon, Christophe Hardiquest et Loic de Saleneuve ©Sandrine Kauffer-Binz

Arnaud Donckele et Éric Frechon sont parrains des « chefs à Saint-Tropez fêtent les producteurs »

Lundi 27 janvier 2020, rendez-vous au Bristol à Paris chez Éric Frechon, l’un des parrains de l’événement « des chefs à Saint-Tropez fêtent les producteurs » une opération qui va se dérouler du 23 avril au 26 avril 2020.

Pendant 4 quatre jours, Arnaud Donckele, le chef de la Pinède à St-Tropez et le second parrain de cette première édition va accueillir des chefs de toute la France et de l’étranger, pour leur faire découvrir son territoire et ses producteurs. Au programme marché complice en partenarait avec le collège culinaire de France sur la mythique place des Lices, des diners 4 à 6 mains dans tous les restaurants participants, concours de pétanque, barbecue géant sur la plage de Pampelonne, démonstrations et concours culinaires.

Au centre les deux chefs parrains Arnaud Donckele et Eric Frechon. A droite Eric Canino qui le jour même décrochait sa 2ème étoile Michelin ©Sandrine Kauffer-Binz

Tandis qu’Arnaud Donckele devient « parisien »  en signant la carte du l’hôtel Cheval Blanc Paris au printemps 2020, Éric Frechon lui est devenu  « tropézien » ayant ouvert avec la complicité de son ami David Brémond les restaurants ; « La petite Plage » et « L’Italien » sur le Vieux-Port.

«J’ai re-decouvert St-Tropez l’hiver et je suis sous le charme de ce village pittoresque et ravi de m’associer à la promotion et à la valorisation de ses producteurs», souligne le chef exécutif du Bristol. «J’y vais 4 fois par an pour changer les cartes à chaque saison et rencontrer des producteurs engagés, passionnés, qui portent merveilleusement le terroir de la région. Être aux côtés de mon ami Arnaud Donckele pour ce festival est un grand honneur, et je remercie les organisateurs de cette belle initiative »

 

« C’est la première édition d’une fête sincère, festive dans un village mythique et authentique dont nous avons envie de montrer une autre facette avec son terroir et ses producteurs », explique Arnaud Donckele. «C’est un challenge et aussi une émotion, car sans les producteurs nous, cuisiniers, ne sommes rien. J’espère leur rendre un peu de ce qu’ils nous offrent. »

« Partager en famille, éduquer les jeunes générations, créer de la relation humaine, de la bienveillance, voilà l’essence même de cet évènement populaire et festif. Derrière un produit brut ou transformé, un objet rare ou unique, il y a toujours un visage et toujours un geste. Toujours et toujours une terre et le respect du labeur qui en découle !Tous les jours nous nous sentons privilégiés d’avoir leurs trésors dans nos mains. »

Loïc de Saleneuve, producteur/éleveur prend la parole : « Je suis fier d’être la voix des producteurs du Var », dit-il. L’ancien rugbyman souligne aimer jouer en collectif et avoir l’esprit d’équipe. Cet événement est important pour lui. « Je ne travaille pas avec des petits ou grands chefs, mais avec de bons cuisiniers. Vous savez quand j’amène un chou-fleur à Arnaud, qu’il s’en émerveille et qu’il fait venir toute sa brigade pour partager son émotion, c’est un cadeau extraordinaire qu’il me fait »

70 producteurs et une trentaine de restaurants, de la pizzéria aux tables distinguées, participent à cette première édition.

Les deux parrains de cet évènement, hors du commun, sont les chefs emblématiques, et triplement étoilés, Arnaud Donckele et Éric Frechon, accompagnés de l’ensemble des chefs du golfe tels que Eric Canino , Pietro Volonté, Vincent Maillard et bien d’autres.

 

PROGRAMME (EXTRAIT)

jeudi 23 avril

– 18h Lancement de l’évènement

– Accueil des chefs et producteurs sur le port –

Cocktail de bienvenue par la Mairie de Saint-Tropez, place Grammont et dans les jardins de l’Annonciade.

 

vendredi 24 avril

9h00 : Ouverture du Marché des producteurs, Place des Lices Animations « Live cooking » et démonstrations culinaires.

Marché complice du Collège culinaire de France.

15h30 : Tirage au sort des dîners offerts aux producteurs

17h00 -19h00 : Réunion du Collège culinaire de France

17h00 -19h00 : Concours de Pétanque (Un chef / un producteur / un invité)

Sur le port , animation musicale avec dégustation de produits artisanaux 20h00 : Dîners 4 Mains dans les établissements Partenaires

samedi 25 avril

9h00 : Ouverture du Marché des producteurs, Place des Lices Animations « Live cooking » et démonstrations culinaires. Marché complice du Collège culinaire de France

10h30 – 12h : Course des Garçons de Café – Départ Place des Lices, arrivée sur le Port 15h30 : Tirage au sort des dîners offerts aux producteurs

16h00 à 17h00 : Concours de Pâtisseries : Dressage par les enfants puis dégustation 17h00: Annonce résultats du concours et clôture.

17h00 -19h00 : Réunion du Collège culinaire de France

17h00 -19h00 : Concours de Pétanque (Un chef / un producteur / un invité)

Sur le port , animation musicale avec dégustation de produits artisanaux 20h00 : Dîners 4 Mains dans les établissements Partenaires

dimanche 26 avril

Pour clôturer l’évènement :

Barbecue géant sur la mythique plage de Pampelonne à Ramatuelle en présence des chefs, producteurs et partenaires.

 

Par Sandrine Kauffer-Binz

 

 




Saint-Anne-d’Auray : L’Auberge reçoit le titre de « Maître Restaurateur »

Julien Doupeux, Chef de L’Auberge à Saint-Anne-d’Auray (56), dans le Morbihan, a reçu le titre de « Maître Restaurateur », le seul titre délivré par l’état pour la restauration Française afin de promouvoir la cuisine entièrement faite maison et les restaurateurs de métier.

Julien Doupeux, Chef du restaurant L’Auberge à Saint-Anne-d’Auray (56), charmante petite ville du Morbihan située entre Vannes et Lorient, vient de recevoir le titre de « Maître Restaurateur ». La prestigieuse plaque lui a été remise par Bruno Kerdal, président de l’UMIH 56 (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie du Morbihan) et Roland Gastine, le Maire de Sainte-Anne-d’Auray.
Julien Doupeux travaille uniquement avec des produits bruts, frais, de saison et de qualité. Il privilégie les circuits courts et s’associe aux petits producteurs locaux.

L’Auberge Saint-Anne-d’Auray – Photos DR

Originaire d’Auvergne, Julien Doupeux fait ses débuts dans la restauration à 14 ans. Il obtient très vite 2 mentions en pâtisserie puis part faire ses armes chez le Chef triplement étoilé Régis Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid (43) en Haute-Loire. Il y restera 4 ans, 1 année en tant qu’apprenti et 3 ans en tant que pâtissier.
Il poursuit son parcours en Bretagne chez Laurent Le Daniel, Pâtissier de renom et Meilleur Ouvrier de France à Rennes (35) en Ille et Vilaine.
En 2009, Julien Doupeux arrive à Saint-Anne-d’Auray. Il débute en tant que pâtissier de L’Auberge, puis cuisinier, et désormais chef du restaurant.

Un gage de qualité délivré par l’Etat

Un Maître Restaurateur est un professionnel qualifié, engagé sur plus de 30 critères : Cuisine certifiée faite maison, produits bruts et de saison majoritairement frais, circuits courts, qualité du service et de l’accueil, de la vaisselle et décoration, de l’hygiène… Créé en 2007 par le Gouvernement et les principales organisations professionnelles, ce titre est attribué par le préfet après un audit de contrôle réalisé par un organisme indépendant et pour une durée de 4 ans (renouvelable).

www.maitresrestaurateurs.com

Daniela Abiliou

L’Auberge
56 rue de Vannes
56400 Sainte-Anne-d’Auray
https://www.auberge-sainte-anne.com/




Le Saumur-Champigny présent au Salon des Vins de Loire 2018

Pour cette édition 2018, les producteurs de Saumur-Champigny ont souhaité mettre l’accent sur la biodiversité, au cœur de leur démarche depuis 2004. Retrouvez plus de 20 vignerons de l’appellation Saumur-Champigny présents au SALON DES VINS DE LOIRE ainsi qu’à la LEVÉE DE LA LOIRE les 5 et 6 février 2018 à Angers.

MILLESIMES ENSOLEILLES ET BIODIVERSITE DU SAUMUR-CHAMPIGNY 

Plongé au cœur de la Vallée de la Loire, le Saumur-Champigny est une appellation d’origine contrôlée issue d’un terroir argilo-calcaire sur sous-sol de tuffeau, délimitée par la Loire et le Thouet, s’étendant sur 9 communes : Chacé, Dampierre-sur-Loire, Montsoreau, Parnay, Saint-Cyr-en-Bourg, Saumur, Souzay-Champigny, Turquant et Varrains.

Retrouvez plus de 20 producteurs de Saumur-Champigny présents au SALON DES VINS DE LOIRE (GP DEF131, GP DEF119, GP D95, GP B36 et GP D104) ainsi qu’à la LEVEE DE LA LOIRE les 5 et 6 février 2018 à Angers.

Chaque jour à 11h30 et 15h00, dégustation de millésimes « ensoleillés* » sur l’espace d’exposition « Biodiversité » GRAND PALAIS Allée D. 
*2015 – 2014 – 2011 – 2010 – 2009 – 2005…

LA BIODIVERSITÉ A L’HONNEUR 

Pour cette édition 2018, les producteurs de Saumur-Champigny ont souhaité mettre l’accent sur la biodiversité, au cœur de leur démarche depuis 2004. Précurseurs en la matière, c’est sur la base du volontariat que les vignerons de l’appellation ont participé à l’aménagement de près de 20km de Zones Ecologiques Réservoirs et à la réintroduction d’une soixantaine d’amandiers et de noyers.

Chiffres-clés, exposition photo, découvrez cette facette du Saumur-Champigny !

LE SAUMUR CHAMPIGNY EN CHIFFRES 

– 9 communes
– 1600 hectares
– 120 producteurs
– 1 cépage principal : le cabernet franc
– 10 000 000 bouteilles produites par an
– 80-85 000 HL de potentiel de production
– 2004 : Lancement de la grande campagne de biodiversité

EXPOSITION : la biodiversité dans le vignoble Saumur-Champigny

Depuis 2004, les vignerons de l’appellation Saumur-Champigny ont choisi de s’investir dans la connaissance et le développement de la biodiversité de leur vignoble. En aménageant des zones écologiques réservoirs ou en favorisant le couvert végétal dans les parcelles, ils laissent progressivement la place à la biodiversité et tentent de rétablir un équilibre naturel pour maitriser les insectes nuisibles du vignoble.
Cette prise de conscience a conduit à aménager près de 20 km de Zones Ecologiques Réservoirs, réintroduire une soixantaine d’amandiers ou de noyers. Depuis 2008, les parcelles destinées au Saumur-Champigny ont obligatoirement un couvert végétal ou un travail du sol mécanique sur l’inter rang.
Cette initiative exemplaire, collective et territoriale a rassemblé l’ensemble des producteurs de l’appellation pour préserver un patrimoine souvent oublié et invisible mais qui remplit des fonctions pourtant utiles. Cette exposition présente une série de 15 photos, toutes prises dans le vignoble du Saumur-Champigny.

DÉGUSTATION : millésimes ensoleillés

Lorsque l’on goute des Saumur-Champigny, la première caractéristique est son incroyable fraicheur et sa tendresse immédiate. Y compris lors de cuvaisons longues à l’occasion de millésimes ensoleillés.
Bien entendu en fonction des rendements, des sols, des expositions et des vinifications, les Saumur-Champigny peuvent être des vins d’une concentration exceptionnelle comme d’une légèreté toute aérienne.

Syndicat des Producteurs de Saumur Champigny
Infos@saumur-champigny.com 
http://www.saumur-champigny.com/ 

Salon des Vins Loire 2018
Parc des expositions – Route de Paris – 49044 ANGERS
Accès libre et permanent à l’exposition
https://www.salondesvinsdeloire.com/

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

 




Le chef Philippe Mille, 2* signe son premier livre « Le Gout à l’état pur », édition Albin Michel

Dans son premier livre, « le Gout à l’état brut », le chef Philippe Mille présente ses 50 producteurs préférés, il nous parle de leurs produits et nous livre une série de recettes personnelles

 


Le chef Philippe Mille, 2* signe son premier livre "Le Gout à l'état pur", édition Albin Michel

Philippe Mille est le chef doublement étoilé du Domaine Les Crayères à Reims (51) qu’il a rejoint en 2009. Ayant fait ses classes avec les plus grands chefs, il est souvent présenté comme l’un des chef les plus prometteurs de sa génération.
En collaboration avec Catherine Coutant, écrivain et déléguée à la politique patrimoniale de la mairie de Reims et de la Photographe Anne-Emmanuelle Thion, ils dévoilent un ouvrage authentique, esthétique et sincère..

Élevé dans une famille d’agriculteurs, Philippe Mille, jeune cuisinier, vit sa première expérience gastronomique… aux Crayères à Reims (51). C’est une révélation. Il postule en tant que commis mais, faute de poste disponible, part pour l’Aubergade, puis Drouant, Le Pré Catelan, Lasserre, Le Ritz, Le Scribe… jusqu’au Maurice, où il obtient une troisième étoile aux côtés de Yannick Alleno. Quinze ans plus tard, le destin le rattrape et on lui propose la place de chef… aux Crayères. Il y gagne, en trois ans, deux étoiles et le titre de Meilleur Ouvrier de France

Le Goût à l’État brut
Philippe Mille, Catherine Coutant, Anne-Emmanuelle Thion
Éditions Albin Michel • 240 pages • Prix : 39 €
Parution octobre 2016