L’instant rosé, un guide numérique gratuit proposé par Gault&Millau

En ce début d’été 2020, le guide Gault&Millau lance « L’instant rosé », un guide numérique téléchargeable gratuitement et rassemblant 50 références de rosés, à déguster en famille ou entre amis.

« Associé aux instants joyeux et complices de l’été en famille ou entre amis, le rosé est depuis quelques années soutenu par des vents porteurs, lui qui a si longtemps pâti d’une image de vin facile, sans intérêt majeur autre que celui de se boire bien frais, passe-partout, caméléon sans identité nettement affirmée, coulant à flots de vignes présurées. Époque très largement révolue même si parfois on le maltraite encore en l’associant au pamplemousse par exemple.

Une place à part entière que l’on doit aux pionniers, à des vignerons emblématiques qui ont toujours porté bien haut les couleurs du rosé. Ils ont été depuis rejoints par une cohorte de vignerons obsédés par la qualité, de la vigne à la cave, de la vendange à la vinification, au plus proche de la nature Il a également trouvé un nouveau public, largement rajeuni, séduit par ce vin polymorphe, consensuel et par ses jolies nuances de rose : framboise, litchi, saumon, peau de pêche… »

Jacques Bally, Président du Gault&Millau

Le guide Gault&Millau a ainsi sélectionné 50 rosés pour des moments festifs qui ponctueront les week-ends estivaux.

Ces 50 vins s’associeront à chacun des moments estivaux, de l’apéritif improvisé aux repas gastronomiques, du pique-nique sur la plage à la soirée tapas, du barbecue aux fins de dîners.

Téléchargez le guide en cliquant ici

 




Carantec : Patrick Jeffroy a vendu son Hôtel-Restaurant

Patrick Jeffroy, chef doublement étoilé et propriétaire depuis 2000 de l’hôtel-restaurant Le Carantec (29) dans le Finistère, a vendu son établissement. Nicolas Carro, chef exécutif du Chambard** (68), en Alsace, passera derrière les fourneaux dès le 1er octobre 2019.

Patrick Jeffroy, 67 ans, Chef emblématique breton installé dans la baie de Morlaix, a vendu son hôtel-restaurant de Carantec dans le Finistère à Franck Jaclin, propriétaire de nombreux établissements renommés dans la région, notamment le Château de Kergroadez (Bréles), l’éco-hôtel et restaurant étoilé Le Château de Sable (Porspoder), le restaurant Le Castel Ac’h (Plouguerneau) pour ne citer qu’eux.
Ce Chef de renom, ayant déjà été distingué par le guide Michelin dans les années 80, a rapidement décroché deux étoiles pour son restaurant éponyme en 2002. Le Gault&Millau a quant à lui accordé un 16/20 pour sa cuisine de terroir qui invite au voyage.

Nicolas Carro, Patrick Jeffroy et Franck Jaclin

Le nouveau Chef, un natif des Côtes d’Armor exilé depuis quelques années en Alsace. Nicolas Carro, 30 ans, était chef exécutif aux côtés d’Olivier Nasti, 2 étoiles au Chambard, à Kaysersberg (68). Il vient de s’installer à Carantec avec sa famille, son épouse était chef de rang dans le même établissement alsacien.

Patrick Jeffroy, passe les commandes en douceur. Il lui a présenté les équipes et lui fait faire le tour de ses fournisseurs.
Il dirigera son dernier service le 29 septembre prochain. Nicolas Carro passera quant à lui derrière les fourneaux le 1er Octobre.

Hôtel de Carantec
20, rue du Kelenn
29660 Carantec
02 98 67 00 47
www.hoteldecarantec.com




Guide Gault&Millau 2019 : Le palmarès Bretagne

Avant sa sortie officielle le 15 novembre 2018, le Guide Gault&Millau dévoile son palmarès 2019. Quatre bretons ont été distingués dans cette nouvelle édition.

 

 

Guide GAULT&MILLAU 2019

Nous sommes fiers de vous présenter notre sélection 2019.

3 900 tables du quotidien ou d’exception. Sans oublier nos PoP qui rassemblent street food, bars à vins ou cocktails, cantines… Ce sont probablement les meilleurs restaurants de France, en tous cas ce sont nos meilleurs restaurants !

Si nous pleurons Paul Bocuse et Joël Robuchon, force est de constater qu’ils ont fait école.

Nous nous proposons de découvrir ces jeunes chefs pleins de talent, partout en France. L’abondance des « jeunes talents » est unique et révélatrice de la gastronomie française. Ces découvertes constituent l’ADN de Gault&Millau depuis 45 ans.

Notre indépendance nous permet l’audace :
– L’audace de découvrir des chefs dont personne ne parle.
– L’audace d’accompagner de très jeunes chefs avec notre Dotation qui a déjà lancé 50 restaurants !
– L’audace de choisir un Cuisinier de l’Année créatif et hors normes.

Au fil de ces dégustations, nous nous sommes régalés !

Je vous en souhaite tout autant ainsi que de belles découvertes et beaucoup de plaisir… confie, Côme de Chérisey, Président Directeur Général

 

Palmarès Breton Gault&Millau 2019

Les 4 lauréats 2019 sélectionnés par les experts Gault&Millau :

GRAND DE DEMAIN

Julien LemariéIMA à Rennes (35) Ille et Villaine
15,5/20 et 3 toques

Un homme, une équipe. Car Julien Lemarié a cette capacité d’entraîner avec lui, dans son sillage, son aventure, des collaborateurs qui forment avec lui un pack gagnant. Nous l’avons pourtant connu tout d’abord chef dans une maison réputée, Lecoq Gadby où, sur des exercices plus imposés, il montrait le museau d’une précision technique et d’une justesse dans les saveurs qui éveillaient la curiosité. C’est donc tout naturellement que nous l’avons suivi dans son aventure en solo devenue très vite l’histoire de la table la plus brillante et la plus excitante de la ville. Dans ce cadre contemporain sobre et dépouillé, Julien peut laisser libre cours à son imagination du moment. C’est le marché qui décide, et le chef tricote le menu en fonction de l’arrivage et de la cueillette, donnant à chaque étape de ce voyage culinaire où les influences, notamment asiatiques, sont nombreuses, une allure de découverte enchantée.
La table la plus brillante et le plus existante de la ville.

 

Jeunes talents

Ils sont plutôt jeunes, représentent leur région, honorent leur terroir, font appel aux producteurs locaux ou montrent simplement une personnalité naissante.

Christophe Le MarrecLe Brélévenez à Lannion (22) Côtes d’Armor

Après plusieurs années comme second à la Ville Blanche, Christophe a franchi le pas en rénovant cette institution avec simplicité mais dans un style épuré et élégant. Ce jeune chef est assurément à suivre.

Arnaud DavinLa Serre à Paimpol (22) Côtes d’Armor

Dans cette belle propriété un peu à l’écart du port, Arnaud Davin, en provenance d’Aix-en- Provence, fait souffler un vent du sud avec des réalisations percutantes et colorées, au plus proche des produits locaux et saisonniers.

Virginie GiboireRacines à Rennes (35) Ille et Villaine

Après avoir fait ses armes auprès de chefs prestigieux (Thierry Marx, par exemple) Virginie Giboire est désormais chez elle avec son compagnon sommelier, Fabien Hacques. L’esthétisme des compositions, l’harmonie des saveurs, la « petite touche » qui transcende un plat sont fort prometteurs.

Lire le Palmarès complet sur les Nouvelles Gastronomiques de France

Palmarès Gault&Millau 2019 sur Gault&Millau

Pour rappel, Les Grandes Toques bretonnes du Gault&Millau

17,5/20 et 4 toques
Olivier Bellin
Auberge des Glazicks à Plomodiern (29) – Finistère

17/20 et 4 toques
Sylvain Guillemot
Auberge du Pond d’Acigné à Noyal-sur-Vilaine (35) – Ille et Villaine




Dotation Gault & Millau jeunes talents : Mathieu Kergourlay lauréat 2018

Gault&Millau sillonne les régions de France au travers de quatre étapes pour dénicher de nouveaux talents. La seconde escale s’est tenue ce lundi 09 avril 2018 en Loire-Atlantique au Domaine de la Bretesche à Missillac (44). Trois chefs ont reçu la Dotation jeunes talents, dont le chef breton Mathieu Kergourlay, du Château de Boisgelin à Pléhédel (22) dans les Côtes d’Armor.

 


A chacune de ces quatre étapes, Gault&Millau réunit au moment du déjeuner chez un chef aîné-parrain, 30 jeunes talents qui comptent dans la région et remet une Dotation à trois ou quatre lauréats. C’est au Domaine de la Bretesche à Missillac (44) en Loire-Atlantique, que les trois chefs Mathieu Kergourlay (22), Léo Forget (33) et Aurélien Largeau (45) ont été distingués Jeunes Talents Gault&Millau 2018.

Chaque fois, les trois lauréats sont de jeunes chefs de cuisine salariés repérés par Gault&Millau depuis plusieurs années. Gault&Millau a décelé en chacun d’eux un véritable potentiel à devenir non seulement un grand chef, mais un vrai chef d’entreprise.

« Les grands chefs nous suivent. Ensemble, nous servons de caution morale. Le fait d’être lauréat de la Dotation est un gage de professionnalisme qui conforte leur dossier », précise Côme de Chérisey, directeur général de Gault&Millau

A propos de la Dotation
Les trois lauréats reçoivent un « package » en produits et en matériel, adapté aux besoins de chacun qui représente près de 10% de l’investissement du chef. Cette année, quatorze nouveaux jeunes chefs de cuisine seront ainsi récompensés en France cette année par la Dotation.

Mathieu Kergourlay pourra dire plus tard qu’il est bien un « enfant de Gault&Millau ».
Repéré par nos équipes alors qu’il se trouve aux commandes du Manoir de Lan Kerellec, belle institution de la côte de Granit Rose, il est nommé Jeune Talent devant le challenge qu’il est entrain de relever. Il vogue maintenant vers une nouvelle aventure pour laquelle nous allons bien sûr suivre ce jeune chef attachant, plein de volonté et de talent.

Léo Forget
Un jeune chef plein de talent que nous avions remarqué lorsqu’il travaillait chez Pierre Gagnaire. Nous l’avions nommé Jeune talent lorsque ce dernier lui a confié la responsabilité des cuisines de Peir, dans la superbe bastide de Gordes. Son projet bordelais est intéressant par son contenu autant que par la personnalité du chef.

Aurélien Largeau
Ce fut le brillant second de Christophe Hay à la Maison d’A Côté, à quelques kilomètres de Chambord, et c’est une promesse sérieuse qu’il nous fait en se lançant dans une belle aventure, avec son ancien patron en appui. Le projet est intéressant et porteur, il sera accompagné par Christophe et par Gault&Millau pour lancer un endroit que l’on espère ressembler à cette maison du bonheur qui met le poisson de Loire en avant.